Les chinois Tencent et Yonghui vont entrer au capital de Carrefour China

 |   |  241  mots
(Crédits : Reuters)
Le géant de l'internet chinois Tencent et la chaîne de supermarchés chinoise Yonghui s'apprêtent à entrer au capital de la filiale de Carrefour en Chine, selon un accord préliminaire signé entre les trois partenaires annoncé mardi par le distributeur français.

Un partenariat stratégique en Chine a été annoncé, avec un projet d'investissement de Tencent et Yonghui dans Carrefour Chine, Carrefour restant le premier actionnaire de sa filiale. Les détails de l'opération, encore à un stade préliminaire, ne seront connus qu'en cas d'accord définitif.

Protocole sur le savoir-faire de Tencent dans la technologie

Parallèlement à ce projet d'investissement, Carrefour et Tencent annoncent la signature d'un "protocole d'accord de coopération stratégique en Chine", l'objectif étant de mettre en commun l'expertise de Carrefour dans la distribution avec le savoir-faire technologique de Tencent, géant des réseaux sociaux en Chine.

"Ce partenariat permettra à Carrefour d'améliorer sa visibilité sur internet, d'accroître son trafic en ligne et en magasin et de bénéficier de l'expertise avancée de Tencent en matière technologique" et numérique, indique Carrefour dans un communiqué.

Le projet de coopération vise entre autres  le partage des données, la numérisation des magasins, les solutions de paiement mobile et l'exploitation de données afin de dynamiser le trafic en magasins de Carrefour Chine.

Dans les pas de Auchan en Chine

Fondé en 1995, Yonghui est spécialisé dans les produits frais et compte plus de 590 magasins dans 23 provinces chinoises.

En novembre, un autre grand distributeur français, Auchan, avait annoncé s'allier au géant chinois du commerce électronique Alibaba pour développer le commerce physique et numérique en Chine.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :