Carrefour se relance dans l'optique, 14 ans après avoir cédé ses magasins

 |   |  225  mots
L'offre de l'enseigne Carrefour Optique et Audition sera accessible dans des points de vente physiques, mais aussi à travers une offre digitale et un parcours client innovants, précise Carrefour dans un communiqué.
L'offre de l'enseigne "Carrefour Optique et Audition sera accessible dans des points de vente physiques, mais aussi à travers une offre digitale et un parcours client innovants", précise Carrefour dans un communiqué. (Crédits : REUTERS)
Le partenariat avec les opticiens Atol signe le grand retour de Carrefour dans l'optique, un secteur dont il s'était désengagé en 2003 en cédant les magasins qu'il possédait dans ce domaine en France et en Espagne à Alain Afflelou et Apax Partners.

Carrefour poursuit sa stratégie de diversification. Le groupe de grande distribution français a annoncé lundi la signature d'un partenariat avec les opticiens Atol afin d'offrir des produits optiques et auditifs sous une nouvelle enseigne dont les premiers magasins ouvriront en 2018.

Ce rapprochement du groupe de grande distribution avec la coopérative d'opticiens Atol "s'inscrit dans la stratégie de Carrefour de diversifier ses services auprès de ses clients", a commenté Jean-François Pagnoux, le directeur services marchands et régie publicitaire de Carrefour France, cité dans le communiqué.

Un secteur abandonné en 2003

L'offre de l'enseigne "Carrefour Optique et Audition sera accessible dans des points de vente physiques, mais aussi à travers une offre digitale et un parcours client innovants", précise Carrefour dans un communiqué.

"Avec ce partenariat, nous allons diversifier notre modèle pour conquérir une nouvelle clientèle dans des galeries marchandes. Être partenaire d'un des leaders de la distribution mondiale est une fierté pour notre coopérative, et démontre la pertinence de notre modèle", a déclaré pour sa part Éric Plat, le PDG d'Atol.

Ce partenariat signe le grand retour de Carrefour dans l'optique, un secteur dont il s'était désengagé en 2003 en cédant les magasins qu'il possédait dans ce domaine en France et en Espagne à Alain Afflelou et Apax Partners.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :