Les supérettes inondent les villes de France

 |   |  333  mots
La France compte un peu plus de 8500 supérettes (entre 100 m2 et 400m2) en 2015.
La France compte un peu plus de 8500 supérettes (entre 100 m2 et 400m2) en 2015. (Crédits : Bonial/Nielsen)
INFOGRAPHIE. En 2015, l'Hexagone comptait 1 supérette de proximité pour environ 7.500 habitants. Dix ans plus tôt, il y en avait 1 pour un peu plus de 10.300 habitants.

Les enseignes de la grande distribution investissent plus que jamais le paysage des villes. En dix ans, le nombre de magasins alimentaires de proximité, franchises ou succursales d'un réseau d'enseignes, est passé de 6.128 à 8.518.

Cela représente une densité de 1 supérette pour 7.435 habitants en 2015, contre 1 pour 10.342 habitants en 2005, d'après les données de Nielsen TradeDimensions qui recense au total 49.000 points de vente (hypermarchés, supermarchés compris).

Ces magasins (dont la surface est comprise entre 100 et 400 m2 d'après la définition retenue par l'Insee) totalisaient 7,3% des ventes alimentaires en France l'an dernier, et ce chiffre pourrait progresser de plus de 1 point selon les prévisions de Nielsen.

Des fermetures dans les zones rurales

Des disparités persistent entre zones rurales et urbaines, ces petites surfaces développant en premier lieu dans les villes. Elles se sont en particulier répandues à Paris intra-muros, où elles ont été multipliées par plus de deux avec 342 nouvelles adresses en dix ans. A l'inverse, dans certains départements ruraux comme le Jura, l'Yonne ou la Haute Marne, leur nombre net recule.

La présence de ces magasins de centre-ville s'amplifie en même temps que l'essor de la vente en ligne. Ils sont pour certains d'entre eux utilisés de plus en plus fréquemment comme points de retrait de colis commandés en ligne.

Deux gros acteurs sur le marché

De tous les groupes de distribution, c'est Casino avec Franprix et Spar (mais aussi Petit Casino ou Leader Price) qui compte le plus de supérettes dans son périmètre, le plus souvent en franchises. Viennent ensuite les 8 à Huit, enseignes de franchises du groupe Carrefour. Ce dernier, qui convertit des magasins Dia récemment acheté sous ses propres enseignes en Carrefour City ou Contact, estimait d'ailleurs en 2015 que, en moyenne, un Français "devait être à 7 minutes d'un magasin Carrefour".

L'infographie interactive ci-dessous (réalisée par Bonial, un éditeur de catalogues en ligne à partir des données de Nielsen) illustre ce mouvement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :