Club Med : un premier grand actionnaire prêt à étudier une offre de Tapie

 |   |  198  mots
La société de gestion de portefeuille Richelieu Finance qui détient 7% du Club Méditerranée n'exclut pas d'étudier une éventuelle offre de Bernard Tapie.

La bataille pour le contrôle du Club Méditerranée - qui "intéresse" Bernard Tapie contre lequel se bat apparemment la direction de l'entreprise, son patron Henri Giscard d'Estaing en tête -, se prépare. *

Gérard Augustin-Normand, le président de la société de gestion de portefeuille Richelieu Finance qui détient quelque 7% du capital a déclaré ce lundi à l'AFP (Agence France Presse) : "je n'ai pas l'intention aujourd'hui de vendre à M. Tapie, mais je n'exclus rien s'il présente un projet d'offre de reprise du Club Méditerranée qui serait dans l'intérêt de l'entreprise. Je suis prêt à l'étudier".

Il ajoute : "si jamais il y avait une offre publique, à ce moment là, tout dépendra des conditions financières proposées et du projet pour le Club Med".

Le patron de Richelieu Finance précise par ailleurs avoir "bien l'intention de souscrire à l'augmentation du capital" du Club Med à hauteur de sa participation. Une opération de 102 millions d'euros (soit près de la moitié de la capitalisation boursière au moment de son annonce), moitié sous forme d'émission d'actions nouvelles, moitié sous forme d'obligations remboursables en actions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo à Tapie, il voit bien que l'immobilier s'écroule et que les voyage de la classe moyenne ne vont pas durer, alors il veut récupérer le Club Med probablement pour le revendre par appartement (morceaux par morceaux) pour des projets immobiliers locaux ou tout simplement des logements résidentiels sécurisés ce qui en gros un club med ! Dans tout les cas ce n'est surement pas pour tenter de sauver un business modèle qui est mort, la nouvelle génération souhaite des voyages authentiques.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quel est le journal qui va finir par enquêter sur le(s) réseau(x) qui apporte(ent)des soutiens à Nanard? Nous voulons bien croire qu'il s'agit d'un homme intelligent et qui rebondit, mais à ce point... Sachant que, majoritairement, les opérations historiques de Nanard sont des achats suivis de dégraissage et de revente avec bénéfice après nettoyage, que signifie cette dernière opération? La presse est elle, à se point liée(ligotée) au monde des affaires qu'elle ne sache répondre à des questions aussi simples. Cherchez, vous trouverez
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comment des actionnaires comme Richelieu Finance peuvent faire confiance à un projet porté par Bernard tapie qui n'a jamais su développer aucune des affaires qu'il a racheté: il sait juste les acheter à trés bon marché, comme il l'avait fait avec Adidas....en faisant croire des merveilles aux soeurs Dassler...mais c'est l'équipe de PL Dreyfus qui a redressé l'entreprise.
Bernard Tapie est un bon "acteur" de théatre mais surement pas un homme d'entreprise....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :