10 millions d'euros : ce que le Président du Bayern aurait dissimulé en Suisse

 |   |  319  mots
Uli Hoeness, le Président du Bayern de Munic. Copyright Reuters
Uli Hoeness, le Président du Bayern de Munic. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le Président du Bayern de Munich, Uli Hoeness, fait l'objet d'une enquête pour fraude fiscale après avoir admis détenir un compte caché en Suisse. La somme dissimulée serait de plusieurs millions d'euros, d'après l'édition dominicale du journal allemand Bild.

Uli Hoeness, le Président du club de football de Munich a-t-il ouvert un compte bancaire en Suisse pour y cacher 10 millions d'euros? C'est en tous cas ce qu'affirme l'édition du journal allemand Bild datée de ce 21 avril. L'homme fait d'ors et déjà l'objet d'une enquête diligentée par le parquet de Munich. Objectif: vérifier l'existence d'un compte illégal après que l'hebdomadaire allemand Focus ait révélé samedi qu'Hoeness, 61 ans, avait avoué l'existence de ce compte en janvier.

L'ancien footballeur professionnel et les autorités allemandes ont refusé de divulguer le montant des sommes en jeu mais selon Bild, qui ne cite pas ses sources, Hoeness, personnage haut en couleur célèbre pour ses prises de position tranchées et ses formules à l'emporte-pièce, aurait déjà payé près de six millions d'euros en arriérés d'impôts.

Espoir de blanchiement

Le responsable du syndicat des contribuables allemands, Thomas Eigenthaler, estime en se basant sur ce montant que le président du Bayern Munich, qui possède une prospère société de production de saucisses, a sans doute exfiltré au moins 10 millions d'euros de revenus en Suisse. Le Président du Bayern souhaitait régulariser sa situation dans le cadre d'un accord de double imposition négocié l'année dernière entre la Suisse et l'Allemagne pour lutter contre la fraude fiscale, qui lui aurait permis d'être blanchi en s'acquittant d'une seule pénalité, mais l'opposition sociale-démocrate (SPD) a torpillé cette mesure.

Cette affaire tombe mal pour Uli Hoeness: son équipe, déjà sacrée en Bundesliga, affronte mardi le FC Barcelone en demi-finale aller de la Ligue des champions, et il s'est fait dernièrement l'avocat zélé du "fair-play" financier prôné par l'UEFA pour pénaliser les clubs qui construisent leur succès sur des montagnes de dettes, notamment espagnols et anglais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2013 à 19:20 :
Il a raison. L'État nous demande de payer trop et n'importe quoi. Quant à eux, ils deviennent plus riches.
a écrit le 23/04/2013 à 0:39 :
il a totalement raison, temps que le gouvernement ne baissera pas la dépense publique mais se cantonne à gaspiller à tour de bras, à ne rien réduire au niveau du grand gaspillage national d'argent public, effectifs pléthoriques, mille feuille, .. il serait absurde de donner son argent pour qu'ils le mettent dans ce tonneau des danaisdes, pour le mettre entre les mains des ces politiques et administratifs nuls en gestion et qui transforment route la richesse produite par le privé en dépenses incontrolées et en dette, qui ne savent que dépenser, recruter, taxer..... il faut assécher les finances publiques pour qu'ils commencent à gérer
a écrit le 21/04/2013 à 22:00 :
c'est à cause de gens comme ça ! qu'on impose la rigueur aux autres ; l'argent est confisqué ...
a écrit le 21/04/2013 à 19:17 :
Qu il démissione, cette personne qui a toujours prôné le blanc du blanc. Il faut donc continuer à vendre des CD avec les noms d'évadés fiscaux aux "Laender" qui sont gérés par le SPD. Celles gérés par le CDU? elles tergiversent.. commen en Bavière.. où habite Hoeness. Chers informaticiens et informateurs de tout poils, vendez des CDs aux allemands, vous gagnerez quelques millions d'EUROs (et oui!) et cela fera du bien aux finances de .. l'allemagne. Le dernier CD donne lieu à plein de razzias en Allemagne.. Hoeness savait que ce n'était qu'une question de temps qu'on le trouve, comme Cahuzac et autres vilains.. http://www.spiegel.de/wirtschaft/soziales/neue-steuer-cd-loest-bundesweite-razzien-aus-a-894609.html
a écrit le 21/04/2013 à 18:46 :
les Cas Huzac sont partout !
Réponse de le 21/04/2013 à 19:35 :
Oh ben lui, ce n'était que 600 000 euros. C?est bien moins grave. A moins qu'il est menti...
Réponse de le 21/04/2013 à 20:10 :
il a dû mentir. depuis 2011 il faut cocher la case sur sa déclaration d'impôt en allemagne: "avez vous un compe à l'étranger?" Oui / Non. Si il a "non" sur sa déclaration, il l'a dans l'os.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :