La prime mobilité bientôt obligatoire, mais plafonnée

Les mobilités du quotidien qui concernent le trajet domicile-travail seront obligatoirement indemnisées par l'employeur. Cette prime ne concernera toutefois que les mobilités dites durables, et son montant sera plafonné à 400 euros par an et par salarié.
Nabil Bourassi

2 mn

(Crédits : Reuters)

Le gouvernement va rendre obligatoire la prime de mobilité pour tous les salariés. Cette prime, jusqu'ici facultative, doit permettre d'indemniser les trajets domicile-travail. Le dispositif sera inscrit dans la Loi d'Orientation des mobilités qui sera adoptée mi-juin. La prime mobilité sera néanmoins plafonnée à 400 euros par an et par salarié.

Jean-Marc Zulesi, député LREM des Bouches-du-Rhône, prévient toutefois que cette prime ne pourra pas concerner des transports individuels, mais des modes de transport durables : vélo, covoiturage...

Cette prime doit répondre aux attentes formulées dès le départ par les Gilets Jaunes sur leurs difficultés face au coût des trajets du quotidien notamment domicile-travail. "J'ai assisté à de nombreux débats avec les Gilets Jaunes dans ma circonscription, et la question des mobilités du quotidien revenait très souvent", assure Jean-Marc Zulesi qui défend la mesure.

La mobilité : une priorité du gouvernement

Ce qui est certain, c'est que la question des Mobilités a toujours fait parti du programme présidentiel. Emmanuel Macron avait très rapidement après son installation à l'Elysée, installé les Assises des Mobilités, à l'issue de laquelle une loi d'orientation des mobilités devait être adoptée. Le Président jugeait alors que l'absence de solution de mobilités était un frein à l'accès à l'emploi et "assignait à résidence".

Il a d'ailleurs rappelé lors de la conférence de presse présentant les mesures issues du Grand Débat, que la mobilité restait un sujet prioritaire. Pour autant, l'histoire ne dit pas sur quelle base a été calculée le chiffre de 400 euros, soit 33 euros par mois. Au-delà, l'indemnisation sera à la discrétion de l'employeur. Cela suffira-t-il à calmer les Gilets Jaunes ?

Nabil Bourassi

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 04/05/2019 à 17:48
Signaler
Je faisais jusque là 15km en vélo pour rejoindre la gare du TER qui m'emmène au travail.......1/ je suis fonctionnaire à l'hôpital donc je n'y aurai pas droit..........2/ La région Normandie supprime la halte du TER de ma petite gare rurale fin 2019 ...

à écrit le 03/05/2019 à 16:47
Signaler
Une demande formulée par les Gilets Jaunes, principalement dans les zones rurales, mais qui concernera seulement ceux qui se déplacent à vélo, en transports en commun, ou en covoiturage... La bonne blague!! Ils auraient pu ajouter qu'elle sera versée...

le 04/05/2019 à 16:59
Signaler
Ceux qui circulent en vélo en plus ils ont d’être en retard au travail.

à écrit le 03/05/2019 à 16:18
Signaler
Encore de l'assassinat bientôt il sera interdit de travailler pour avoir un salaire.

à écrit le 03/05/2019 à 14:51
Signaler
Aucune utilité pour cette prime si elle concerne seulement les transport collectifs ou durables...j'habite à 35 km de mon travail et je n'ai aucun collègue avec qui faire du covoiturage! Donc je continuerai à payer plein pot quand les personnes qui p...

le 03/05/2019 à 18:49
Signaler
On n est pas obligé de faire du covoiturage avec un collègue .on peut en faire avec un salarié d une autre entreprise.

à écrit le 03/05/2019 à 12:43
Signaler
ça va pas arranger le climat : encore une nouvelle usine à gaz en perspective . j'attends la protestation éclairée et néanmoins vigoureuse du ministre de Rugis ...

le 05/05/2019 à 14:24
Signaler
Ah bon, vous croyez que favoriser le vélo et le covoiturage va être mauvais pour le climat? A ce stade de mauvaise foi, on ne peut plus rien pour vous... Bien sûr c'est insuffisant, mais enfin ça va dans le bon sens.

à écrit le 03/05/2019 à 12:43
Signaler
Et une charge de plus, une ! Et pourquoi pas nourrir et loger le personnel ? Déjà que les repas, les activités, les études, les loisirs des enfants sont largement pris en charge par le contribuable, au bout du bout, pourquoi attribuer un salaire ? D'...

à écrit le 02/05/2019 à 19:59
Signaler
"Toutefois que cette prime ne pourra pas concerner des transports individuels, mais des modes de transport durables : vélo, covoiturage..." Euh,pour le covoiturage ,la prime est pour celui qui conduit ou les passagers qui demain seront peut-être c...

à écrit le 02/05/2019 à 19:40
Signaler
Covoiturage et vélo ? 400 ?( pour respirer la pollution + risque d’accident ....) et couter 2 0000000  d’euros à la sécurité sociale ...? Vous rigolez ?c’est une idiotie cette idée ; Le mieux c’est de proposer 150 euros de prime de déplacement sur ...

le 02/05/2019 à 21:02
Signaler
C’est au contraire une des rares bonnes mesures de ce gouvernement. Encourager tout ce qui permet de diminuer le transport en voiture individuelle ne peut qu’être une bonne chose pour toute la société. Moins de pollution, moins de frais, moin...

le 02/05/2019 à 22:21
Signaler
Oui c’est une vraie victoire pour plusieurs raisons : la précédente prime était facultative donc pas utilisée d’apres Le rapport d’impact de la loi. Ensuite pour les personnes qui bénéficiaient de la prime, la pratique du vélo avait un impact signifi...

le 03/05/2019 à 14:00
Signaler
Vous êtes bien le seul à ignorer que l'air est plus pollué à l'intérieur de votre véhicule qu'à l'extérieur.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.