Ce métro qui va changer la vie des Franciliens en 2025

 |  | 567 mots
Lecture 3 min.
DR
DR (Crédits : Dr)
L'Etat, la région Ile-de-France et les collectivités locales ont finalement conclu le tracé du futur métro automatique du Grand Paris. Le chantier ne devrait pas démarrer avant 2014. Pour Europe Ecologie Les Verts, ce projet souffre de clarté en terme de financement.

Après des mois de discussions, le futur métro automatique destiné à desservir l'ensemble de la région parisienne a son tracé. Ce réseau sur lequel l'Etat, la région Ile-de-France et les collectivités locales se sont mis d'accord ce jeudi. Le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris l'a adopté dans la soirée à l'unanimité.

Toujours est-il que le consensus porte sur une boucle "périphérique" autour de la région parisienne à laquelle se rattachent une ligne allant de la Défense à Roissy, une autre allant d'Orly à Nanterre en passant par Saclay et une prolongation de la ligne 14 au sud jusqu'à Orly et au nord de Saint-Lazare à Saint-Denis Pleyel. Un projet plus étendu que celui initialement prévu par la Société du Grand Paris, sous la houlette de Christian Blanc.

"Le premier chapitre du Grand Paris est lancé (...)", a déclaré Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris dans un communiqué.

La ligne 14 sera terminée dès 2017

Les travaux démarreront en 2014 et s'attaqueront en premier lieu à la ligne 14 laquelle devrait être en état de marche en 2017 tandis que l'ensemble du réseau devrait être prêt pour 2025. Il sera alors possible d'aller de Roissy à La Défense ou à la gare Saint-Lazare en moins de 30 minutes, contre environ 45 minutes actuellement. Rejoindre Orly depuis la gare de Lyon devrait à terme prendre 20 minutes contre presqu'une heure actuellement.Deux millions de voyageurs par jour sont ainsi attendus sur ce réseau de 175 kilomètres de voies desservant 57 nouvelles gares et sensé par la même occasion alléger le trafic des lignes actuelles de métro et de RER.

La vitesse commerciale des trains atteindra 65 km/h sur la ligne rouge (Le Bourget - Chelles - Villejuif - La Défense - Gonesse - Roissy / Le Mesnil-Amelot) et d'une capacité supérieure à 1.000 personnes.

20,5 milliards d'euros d'investissements sont prévus pour mener ce projet porté par l'Etat, via la Société du Grand Paris, et la région Ile-de-de-France via le STIF (Syndicat des transports d'IdF).Ce dernier est chargé de financer la ligne 14 et la branche est du réseau ("l'arc est") tandis que la SGP s'occupe du reste. L'Etat financera le projet à hauteur de 4 milliards d'euros, soit quasiment 20% et les collectivités 1,5 milliard. Les 15 milliards restants se décomposeront de la façon suivante: 7 milliards d'emprunts, 7 milliards d'impôts nouveaux et 1 milliard de transferts de recettes.

Les élus écologistes se disent très réservés

Créée par la loi du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, la Société du Grand Paris (SGP) est un établissement public d'État à caractère industriel et commercial. En tant que maître d'ouvrage du projet de transport du Grand Paris, elle a pour mission principale de concevoir et d'élaborer le schéma d'ensemble et les projets d'infrastructures composant le réseau de transport public du Grand Paris ainsi que d'en assurer la réalisation.

Le parti Europe Ecologie Les Verts se dit "très réservé" sur ce projet arguant d'un maillage insuffisant et d'un problème de financement. Pour Pour Europe Ecologie Les Verts, ajoute-t-elle, "l'urgence des urgences, c'est le raccordement et la modernisation du réseau existant". Pour Claire Monod, conseillère régionale EELV et membre du comité de suivi du projet, la priorité est plutôt de racorder et moderniser le réseau existant.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2011 à 21:39 :
A quand un Aeroport Express CDG-Orly en 20 minutes qui ne ferait qu'un stop à Noisy (ville dortoire pour les employés dans l'aérien) et qui permetterait des liaisons faciles entre les deux aéroports ?

Cela ferait de Paris un hub clé en Europe en faisant de Orly, l'annexe de Roissy

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :