Nissan vise un bond de ses profits en lançant dix nouveaux modèles

 |   |  419  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Fort d'un résultat en hausse de 7% pour l'exercice écoulé, Nissan espère atteindre un bénéfice de 400 milliards de yens (3,9 milliards d'euros) en 2012-2013, notamment grâce à dix nouveaux modèles et aux pays émergents.

Objectif : 17,2% de bénéfice en plus en 2012-2013, soit de 400 milliards de yens c'est-à-dire 3,9 milliards d'euros environ selon les taux de change anticipé par le groupe. Le constructeur automobile japonais, partenaire de Renault, espère augmenter de 10,4% ses ventes de voitures pour y parvenir et atteindre ainsi un chiffre d'affaires de 10.300 milliards de yens (98,1 milliards d'euros), en hausse de 9,5%. Il lancera cette année dix nouveaux modèles notamment comme "l'Altima", "Sylhpy/Sentra" ainsi qu'une nouvelle version de la Sedan hybride "Infiniti M".

La Datsun relancée

Le constructeur vise entre autres les marchés émergents comme la Chine, où ses ventes ont grimpé de 21,9% lors de l'exercice qui vient de s'achever. A cette fin, l'allié de Renault ressortira la Datsun, voiture à bas prix abandonnée en 1981. Malgré ses difficultés économiques, l'Europe reste également un marché-clé pour Nissan où ses ventes ont crû de17,5% en 2011-2012. Mais ce chiffre recouvre aussi les ventes en Russie, où Nissan a conclu un accord avec Avtovaz, le producteur de la Lada.  Au-delà même de ses objectifs pour l'année en cours, le constructeur nippon s'est engagé dans un autre investissement en Europe. Le mois dernier il a annoncé un engagement de 155 millions d'euros dans l'usine de Sunderland en Grande-Bretagne, pour y assembler un nouveau modèle à partir de 2014.

Des bénéfices nets de 341,4 milliards de yens en 2011-2012

Nissan reste optimiste, malgré le niveau élevé du yen, résultant notamment de la crise européenne qui en fait une "valeur refuge" et après la catastrophe de Fukushima. Pour l'exercice qui vient de s'achever, il publie un résultat net de 341,4 milliards de yens (3,13 milliards) en hausse de 7%, Ceci se révèle "d'autant plus encourageant que nous avons affronté les vents contraires de catastrophes naturelles, du yen surévalué et d'une conjoncture économique mondiale incertaine", s'est félicité Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan cité dans un communiqué. Nissan a vendu 15,8% de véhicules dans le monde en plus pendant la période passée, écoulant davantage dans toutes les régions.

Cette hausse des ventes a permis de compenser d'un coût renchéri des matières premières et sources d'énergie et des dépenses supplémentaires de marketing. Au final, le bénéfice d'exploitation a grappillé 1,6%, à 545,8 milliards de yens (5,01 milliards d'euros). Enfin, un gain de 24 milliards de yens (232 millions d'euros) sur des écarts de consolidation négatifs a favorisé une progression plus importante du profit net d'une année sur l'autre.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2012 à 17:18 :
Nissan gagne plus d'argent que Renault.
Logique puisque les Nissan se vendent mieux que les Renault dans le monde .
a écrit le 12/05/2012 à 2:13 :
Précision (privilège de l'age...): Datsun n'était pas une voiture "bas de gamme", c'était une marque. Dont un des produits (Z si mes souvenirs sont bons) est l'origine du formidable coupé sport de Nissan.
Réponse de le 12/05/2012 à 16:09 :
Ajoutons que Datsun a été le créateur du fameux PATROL qui a fait sa renommée dans tous les continents. Il semble que Ghosn soit d'une très remarquable inculture automobile
a écrit le 11/05/2012 à 16:10 :
Si Nissan est prospère, Renault s'écroule partout.
Réponse de le 11/05/2012 à 18:27 :
10 nouveaux modeles pour Nissan, 1 pour Renault (Clio), en effet, renault rejoindra dans 5 a 10 les marques comme Talbot, Matra, Panhard ...
Réponse de le 11/05/2012 à 20:19 :
Peut être que renault est en train de payer la fiabilité désastreuse de ses "voitures"
Pour ne pas dire "poubelles"
Réponse de le 12/05/2012 à 2:09 :
Peut être que Renault a compris que l'Europe de l'Ouest était un marché "mature"; et qu'il valait mieux aller défricher ailleurs ? Entre ça et se faire racheter par GM...
Réponse de le 12/05/2012 à 16:10 :
Il parait plus évident qu'il ya des traitres dans les sphères de Renault, chez les administrateurs et les cadres dirigeants.
Réponse de le 15/05/2012 à 14:11 :
Il me semble que les 5 premières voitures les plus fiables désignés par l'UDAC le très sérieux centre de contrôle Allemand place en tête 5 renault
A méditer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :