Renault-Nissan pourrait prendre en avril le contrôle du russe Avtovaz

 |   |  414  mots
Photo AFP
Photo AFP (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Alliance devrait prendre le mois prochain plus de 50 % du capital du fabricant des Lada. La Russie génère les meilleures marges par véhicule de Renault.

"L'accord a été retardé à cause des élections en Russie. Mais c'est une question de semaines. L'Alliance Renault-Nissan va prendre 50 % et une action d'Avtovaz", assure à "latribune.fr" le directeur général de Renault Russie, Bruno Ancelin. "La signature ne devrait pas avoir lieu avant au moins le début avril", précise une source officieuse.
En décembre dernier, le président d'Avtovaz, Igor Komarov, avait affirmé qu'il espérait la finalisation de la transaction en mars 2012. Mais les négociations sont plus longues que prévu et le processus électoral n'a rien arrangé. Initialement, les discussions auraient d'ailleurs dû être terminées en... décembre 2011. La firme au losange détient aujourd'hui 25 % du premier groupe automobile russe. Elle restera majoritaire au sein du célèbre constructeur des Lada mais son partenaire Nissan sera désormais également présent dans l'actionnariat. Le français pourrait  passer à environ 35 % tandis que le japonais acquerrait 15 % des parts. Le chef de file demeura le groupe automobile de Boulogne-Billancourt.

Marché stratégique

La Russie est stratégique pour Renault en termes de volumes mais aussi de résultats financiers. D'ores et déjà, "la Russie génère les meilleures marges par voiture de Renault", souligne Bruno Ancelin. Le marché russe a progressé de 39 % l'an passé à 2,65 millions de véhicules. Renault lui-même, qui produit ses véhicules à Moscou, a vendu 154.734 unités en Russie en 2011.
C'est le quatrième marché du groupe français. Renault doit incessamment commercialiser son 4x4 Duster, produit sur place. Avtovaz a vendu pour sa part  575.000 véhicules l'an dernier (contre 523.000 l'année précédente et 354.000 en 2009). La firme demeure toutefois loin des 640.000 ventes de 2008, avant la crise.

Voiture sur base Renault-Nissan

Le constructeur russe lance actuellement sa première voiture sur une plate-forme Renault-Nissan, en l'occurrence celle des Dacia à bas coûts. Il s'agit de la Lada Largus, une Dacia Logan break restylée et fabriquée à Togliatti. Le site du bord de la Volga devrait produire à partir de la fin de l'année une voiture sur cette même plate-forme pour Nissan, puis une autre pour la marque Renault.
Créé par le gouvernement soviétique à la fin des années soixante avec l'aide des ingénieurs de Fiat pour fabriquer sous licence la berline 124 de 1966 (toujours en production), le constructeur russe vise une production proche du million en 2017 et de 1,2 million en 2020. Grâce à l'aide du constructeur français et aux 4 milliards d'euros d'investissements prévus dans les dix ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2012 à 15:22 :
bonjour, au lieu de venir ici pour sortir des grosses c... aussi grosses que votre tête, soyez intelligents et changez de comportement. Nos emplois sont nos emplettes. Au lieu de venir ici critiquer nos entreprises françaises, arrêtez d'acheter des produits étrangers. Car c'est pas en crachant sous nos fleurons nationaux que les allemand viendront créer des emplois en France. Les français aiment scier la branche sur laquelle ils sont assis.
a écrit le 13/03/2012 à 13:23 :
Enfin une LADA NIVA avec un moteur diesel à 10 000 ?, un carton assuré.
a écrit le 13/03/2012 à 13:19 :
Les Français n?ont pas encore réalisé que quand on a une industrie de l?automobile de qualité on se doit de la soutenir et pas d?acheter chez les concurrents. Plus d une voiture sur trois vendue en France est allemande, et aucune, absolument aucune n est fabriquée en France ( à part la Smart !) *
Grâce à eux tout va bien en Allemagne : Volkswagen, Audi, BMW et toute la filière industrielle font de gros profits, engagent des travailleurs, et les Allemands paient moins d impôts et remboursent leur dette par anticipation?un excédent de 100 milliards d?euros pour l?industrie automobile cela aide ! .... donc merci pour eux.
Toute médaille ayant son revers, il va falloir que tous les Français payent dans leurs impôts pour les chômeurs et la dette qui résultent en France de ces importations massives, produit d un certain snobisme et de la volonté de paraître malin ?!
Au moins ceux qui n?auront plus d emploi pourront toujours essayer de se consoler en roulant en Béhême ou en Volkswaaagen ?
* Les constructeurs français produisent 2 fois plus de voitures en France qu ils n en vendent.
* Quand à Toyota, un seul modèle est assemblé en France: la Yaris
a écrit le 12/03/2012 à 13:50 :
@Patrickb
plus de salarie bien payé, plus d'acheteurs d'objets premium à fortes marges... A moins que.. ah on me dit que le crédit est la solution !
Réponse de le 12/03/2012 à 15:29 :
Renault se vante de faire des profits, ... ALORS c'est simple, les salariés de Renault valent bien au moins autant de prime que ceux des constructeurs allemands ... les salariés de Renault et de PSA méritent largement entre 7 500 euro pour l'ensemble d'entre eux, et 8 600 euro de prime pour ceux de Citroên DS qui prétend se mesurer à Audi et pour ceux de Renault Sport qui font les marioles en formule 1.
Réponse de le 12/03/2012 à 17:38 :
@jeff: faux, plus d'argent à dépenser veut dire plus de profits pour les Chinois.
a écrit le 12/03/2012 à 12:29 :
La satégie de Ghosn / Tavarez sera marquée par la médiocrité. Ce n'est pas avec cette stratégie de l'approximation et des brouillonnes décisions en direction de la médiocrité des produits que Renault pourra accorder 7 500 euro de prime à chacun de ses salariés comme le font VW, AUDI , BMW. A l'évidence Renault n'a pas les dirigeants que meriterai une entreprise dont l'Etat Françis est acionnaire de référence (15%) . QUAND vont-ils être dégagés pour mettre FIN SCANDALES à RéPéTiTiON ?
Réponse de le 12/03/2012 à 12:39 :
Sauf que Renault dégage de confortables marges via cette stratégie... Les investisseurs ne s y trompe pas, Renault est en bonne posture dans la guerre mondiale automobile!
Réponse de le 12/03/2012 à 13:25 :
@médicorité: l'objectif d'uen entreprise, c'est de gagner de l'argent, pas de distribuer les meubles et l'argenterie aux salariés :-)
Réponse de le 12/03/2012 à 15:03 :
Renault-Nissan est numéro trois mondial ou en passe de l'être et le tout sans bruit au contraire de WW. Renault dégage certes moins de marges à priori mais construit une usine géante à Tanger pour plusieurs milliards d'euros.Vive le low-cost.
Réponse de le 12/03/2012 à 15:26 :
Les résultats de Renault sont pitoyables au regard de ceux de VW et de GM par exemple. Renault est à la peine, à bout de souffle. Qui peut croire gagner de l'argent avec de très très faibles valeurs ajoutées ? La valeur ajoutée d'une Dacia Renault est inférieure à la marge d'une Audi, d'une BMW ou d'une Mercedes ... pour faire simple : 7 500 euro à 8 600 euro, ce sont les primes reversées aux salariés des groupes allemands ...
Réponse de le 12/03/2012 à 15:54 :
Action Renault : 41,50 euro / Action VW : 127,31 euro. Pour Ghosn Pelata Tavarez et leurs bires, ça doit être pénibleà vivre que de constater leur médiocrité.
Réponse de le 12/03/2012 à 17:41 :
@cours: âge de ma grand-mère: 86, âge de mon grand-père: 94. Ma g-m serait-elle plus médicore que mon g-p ? Pour rester sérieux: faut comparer avec des paramètres identiques :-)
Réponse de le 12/03/2012 à 17:51 :
Depuis quand un cours de bourse sans mentionner la capitalisation d'une entreprise a la moindre valeur ? Sans enlever quoique ce soit a Volkswagen, Renault et Nissan se portent plutot bien, merci pour eux.
Renault a investit dans le low cost et réussi de facon eclatante son pari. Renault a également investit dans le haut de gamme (Avantime, Vel Satis) et s'est planté de facon magistrale. La strategie etait la bonne, l'execution mauvaise ; et c'est toujours la faute du PDG. Esperons que leur deuxieme tentative se revele la bonne. En tous cas, leur investissement dans Nissan leur permet d'avoir une deuxieme chance, ce qui parait plus difficile pour PSA...
Réponse de le 12/03/2012 à 19:06 :
A Dacia et Autovaz le low cost, Renault le moyen gamme et à Nissan le moyen et haut de gamme.. On reparlera du cours de Renault dans qq années... Faut arrêter de penser qu il n y a que des clients potentiels pour les marques allemandes premium... Ce marché ne sera pas éternellement expansif!
Réponse de le 12/03/2012 à 20:45 :
médiocrité a bien choisi son pseudo : son commentaire est une insulte à un Patron et une équipe vénérée par les japonais ( Ghosn est un dieu au Japon ) et par les plus grands constructeurs mondiaux dont GM qui aurait bien voulu le débaucher ! discuter et conclure un accord de partenariat industriel avec Mercedes n'est pas donné à tout le monde ! alos arrêtez vos âneries et vos insultes !
Réponse de le 13/03/2012 à 9:22 :
Non allons, soyons sérieux. Ghosn n'est pas un dieu, Ghosn ne fait envie à aucun autre groupe automobile que Renault, en réalité c'est la communication médiatique de l'entourage de Ghosn qui bavarde, bavasse et blablatte ces prétentieuses chimères. Ghosn, Pelata, Tavares et leurs sbires sont certaienement les plus incultes en matière d'automobile. La médiocre marge opérationnelle et le déclin de Renault en est le témoin. Quel dommage que Renault soit réduit à bricoler des tombereaux et des brouettes en feraille.
Réponse de le 13/03/2012 à 9:52 :
kolossale auto , kolossale factures , kolossales conneries des acheteurs qui s' imaginent en avoir pour leur pognon ,
Réponse de le 13/03/2012 à 13:31 :
@wars : vous n'avez pas vu la suite qui a été moins commentée par nos merdias : Ghosn n'est pas du tout vénéré au Japon, quand les Japonais ont compris ce que faisait exactement Ghosn (réduction des coûts, compression des fournisseurs ... soit du pur vendeur de moutarde) leur considération a changée (au Japon, il y a un respect mutuel entre donneurs d'ordre et fournisseurs - donc cette attitude a été très mal vu)
Réponse de le 13/03/2012 à 20:43 :
desopilant le commentaire de "faux" ! qui n'a aucune culture industrielle et économique et qui se permet de juger et d'insulter ! c'est à en pleurer de lire de telles âneries dans un journal économique dont on se demande pourquoi ces gens le lisent sinon pour y déverser leur fiel !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :