Quand Ryanair va gagner plus d'argent que prévu cette année

 |   |  280  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après un profit record en 2012 à 503 millions d'euros, la compagnie vise un bénéfice compris entre 400 et 440 millions. Une estimation très prudente aux yeux des analystes qui rappellent que depuis dix ans, les prévisions sont toujours dans le bas de la fourchette avant d'être relevées.

« Nous n'avons pas de visibilité pour la prochaine saison hiver ». Prix du carburant, morosité économique en Europe, Michael O'Leary, le directeur général de la première compagnie low-cost européenne Ryanair s'est montré prudent pour justifier une prévision de bénéfice net comprise entre 400 et 440 millions d'euros à l'issue de l'exercice en cours 2012-2013, qui s'achèvera le 31 mars 2013. Soit une forte baisse après le résultat record enregistré au cours de l'exercice précédent de 502,6 millions d'euros, en hausse de 25% par rapport à l'année d'avant. Une performance largement supérieure aux prévisions des analystes qui tablaient sur un profit de 487 millions. Le tout pour un chiffre d'affaires de 4,33 milliards, en progression de 19%.

Un modèle dénoncé
Et pourtant, il y a de fortes chances pour que Ryanair dépasse ses prévisions. « Comme d'habitude, Michael O'Leary a été ultra prudent. L'an dernier il prévoyait 400 millions d'euros de bénéfices nets, Ryanair en a réalisait 500 millions », explique Yan Derocles, analyste chez Oddo. En fait, précise Joe Grill, analyste chez Bloxham Stockbrokers, « les prévisions de Ryanair sont souvent dans le bas de la fourchette et sont révisées à la hausse plus tard dans l'année. Cest presque toujours la même chose depuis 10 ans ». Pour certains, la prévision de hausse de prix de 3% est en effet très prudente au regard des restrictions de capacités observées ci et là. Le modèle de Ryanair est dénoncé par ses concurrents qui fustigent les soutiens des collectivités publiques dont bénéficie la compagnie. Pour l'heure, Ryanair signe la meilleure performance des compagnies européennes.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2012 à 16:40 :
Moi, j'aimerais que ryanair revienne toute l'année à Marseille, cela feras voyager les personnes, qui n'ont pas de gros moyen de prendre air France par exemple!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 23/05/2012 à 15:36 :
Quelle est la part des subventions émanant des pays européens dans ces prévisions de profits?
a écrit le 22/05/2012 à 10:10 :
Si Air France met son siége en Hollande, elle devrait changer de nom pour devenir Air Hollande
a écrit le 21/05/2012 à 19:28 :
Quand Air France aura une politique de réduction de ses tarifs il renouera avec des bénéfices
Réponse de le 21/05/2012 à 20:59 :
restructuration chez air france avec création d une filiale lowcost ne serait elle pas la solution?
Réponse de le 22/05/2012 à 8:16 :
La comparaison avec Air France ne me paraît pas judicieuse.
En effet Ryan Air est une société de droit Irlandais et les salariés travaillant en france n'ont pas de contrats français (donc pas de sécurité sociale et de droits au chômage).
A titre d'exemple si le siege social d'Air France était situé en Hollande la société économiserait plus de 860 millions par ans.
En réalité il faudrait une harmonisation européenne du droit fiscal et du droit du travail.
Réponse de le 22/05/2012 à 8:35 :
N'oublions pas que Ryan air perçoit des aides des départements et des chambres de commerce où il fait escale .J'ignore si cela est toujours de cas mais Strasbourg versait à ce titre 7 ou 800.000 ? /an pour que Ryan air y fasse escale !!!
Réponse de le 22/05/2012 à 9:30 :
L'état donne 45 millions à Air France rien que pour desservir la Corse... Qui dit mieux?
Réponse de le 22/05/2012 à 12:52 :
Merci à MANU de dire que les aides ne sont pas QUE pour Ryanair ! C'est le business modèle d'Air France et aussi d'être en FRANCE qui devient un problème, comment résoudre tout ça ? Je n'en sais rien, mais une chose est certaine si rien ne change ce sera la fin d'un certain nombre d'entreprises ! Tout cela avec en plus un contexte économique extrêmement mauvais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :