Lufthansa, British Airways, Air France-KLM, le tiercé (perdant) du ciel européen

 |   |  402  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Avec une marge opérationnelle de -6,4% au premier trimestre, IAG qui coiffe British Airways et Iberia, talonne Lufthansa (-5,8%) et distance Air France-KLM (-10,6%)

 Après Air France-KLM et Lufthansa, International Airlines Group (IAG), l'entité qui coiffe British Airways et Iberia, a été ce vendredi le dernier des trois grands groupes aériens européens (hors low-cost) à présenter ses résultats financiers du premier trimestre (janvier-mars). Ce dernier, qui correspond à trois mois creux, se traduit traditionnellement par des pertes pour les compagnies de l'hémisphère nord, même pendant les années fastes. Et IAG n'a pas dérogé à la règle avec une perte opérationnelle de 249 millions d'euros, contre 102 millions l'an dernier. Ceci pour un chiffre d'affaires de 3,919 milliards d'euros, en hausse de 7,8%. A titre de comparaison, Air France-KLM a perdu 597 millions d'euros pour 5,645 milliards d'euros de chiffre d'affaires (+6%) et Lufthansa (381 millions d'euros de pertes opérationnelles pour un chiffre d'affaires de 6,6 milliards, en augmentation de 6%.

Résultat des courses, en termes de marge opérationnelle (pour le coup négative), IAG présente des résultats « plus ou moins en ligne avec ceux de Lufthansa », selon les termes d'un analyste parisien. Le groupe allemand affiche en effet une marge opérationnelle de -5,8%, suivi par le couple British Airways-Iberia (-6,4%), alors qu'Air France-KLM est loin derrière avec -10,6%.

Cherté du kérosène

Tous ont pourtant enregistré une hausse de trafic combinée à une augmentation de la recette unitaire.  Mais cette hausse de revenus n'a pu enrayer la cherté du kérosène. Au premier trimestre, la facture de IAG s'est par exemple envolée de 24,9%, à 1,4 milliard d'euros.
Tous confirment une demande satisfaisante pour les prochaines semaines. IAG la qualifie de solide à Londres, où la tendance reste positive en classe affaires, notamment sur les routes transatlantiques. En outre la bonne discipline des compagnies en termes de capacités (elles sont stabilisées ou légèrement en hausse), permettra d'augmenter la recette unitaire.

Lufthansa et IAG tablent sur un bénéfice sur l'ensemble de l'année, quand Air France-KLM restera en pertes. Le groupe français vise une amélioration au deuxième semestre. Mais c'est surtout en 2013 qu'Air France-KLM commencera à récolter les fruits de sa restructuration, si celle-ci aboutit. En effet, si les négociations avec les syndicats d'Air France pour améliorer la productivité et la flexibilité, aboutissent bien comme prévu d'ici à fin juin, il faudra en effet bien six mois pour les présenter en comité d'entreprisen, avant de les faire entrer en application.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2012 à 17:49 :
oui choisir un siège en hollande ce serait royal lol
après tout klm veut bien dire royal dutsch airline
a écrit le 14/05/2012 à 15:36 :
AF et ses consoeurs doivent maintenant choisir un business model qui soit "bon de vol" et ce sans tarder; avec pour AF un siège à Amsterdam. C'est aussi cela l'Europe!
Réponse de le 14/05/2012 à 17:48 :
oui un siège en hollande, ce serait royal lol
c'est ce que signifie le sigle klm "royal dutsch airline"
a écrit le 14/05/2012 à 13:37 :
@Kevelair: voilà une nouvelle signature parmi les "experts" du transport aérien qui alimentent ce blog...
@lyon69 (plus connu): cela fait des années qu'Air France n'est plus "compagnie nationale"; juste une société de transport aérien. Il serait d'ailleurs bon que le nom en soit changé; afin que ces commentaires "pénibles" disparaissent...
a écrit le 14/05/2012 à 8:46 :
Le modèle économique de ces grandes compagnies est à revoir si elles veulent continuer à occuper le ciel européen d 'une part et le trafic long courrier d'autre part
a écrit le 14/05/2012 à 1:21 :
bon ben, y a plus qu'à se mettre autour d'une table et de regarder la réalité en face ..;effort ou faillite !?
Je souhaite bon vent à notre compagnie nationale : qu'elle prenne exemple sur KLM qui est rentable ...!
Réponse de le 14/05/2012 à 17:47 :
KLM est rentable car elle a repris une part du marché qu'AF lui a laissé afin de ne pas être à deux sur les memes lignes .... quand on ne connait pas on .....
a écrit le 14/05/2012 à 1:21 :
bon ben, y a plus qu'à se mettre autour d'une table et de regarder la réalité en face ..;effort ou faillite !?
Je souhaite bon vent à notre compagnie nationale : qu'elle prenne exemple sur KLM qui est rentable ...!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :