Alstom et le FSI confirment leur offre de reprise de Translohr

 |   |  360  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le montant de l'offre conjointe serait désormais de 25 millions d'euros au lieu des 60 millions prévus initialement. Car la situation de la société spécialisée dans les tramways est médiocre.

Alstom et le Fonds Stratégique d?Investissement (FSI) ont confirmé ce jeudi matin une offre ferme sur l'alsacien Translohr. Mais pas dans les mêmes conditions que prévu initialement.  Alstom et le FSI avaient en effet annoncé le 10 avril dernier "l?étude d?un projet d?acquisition conjointe de Translohr, division du groupe Lohr Industrie spécialisée dans les tramways sur pneus", rappelle le communiqué. Mais, "après analyse approfondie (« due diligence ») prévue dans toute démarche d?acquisition, la situation commerciale et financière de Translohr est apparue beaucoup plus difficile qu?indiqué par son vendeur", précisent conjointement  le groupe français et le FSI, bras financier de l'Etat. Société anonyme détenue à 51% par la Caisse des dépôts et consignations et 49% par l?Etat français, le FSI est un investisseur qui intervient en fonds propres pour prendre des participations minoritaires dans des entreprises françaises.

Une offre qui maintient les emplois

De source officieuse, on indique que le montant de l'offre conjointe serait désormais de "25 millions d'euros". Initialement, avant l'analyse approfondie, "l'offre se montait à 60 millions". Mais, "il faut réinjecter beaucoup d'argent et investir. Dès lors, l'enveloppe globale n'arriverait pas loin des 60 millions prévus". L'offre ferme actuelle "permettrait, si elle est acceptée, d?assurer la pérennité de cette activité en Alsace, de maintenir les emplois, d?exécuter les projets de transports publics en cours et de développer la technologie de Translohr. Elle serait accompagnée des injections de capitaux nécessaires pour préserver son avenir", soulignent Alstom et le FSI. "Elle donnerait enfin à Lohr Industrie la possibilité de poursuivre sa propre activité. Alstom et le FSI espèrent que cette offre sera retenue rapidement".

Le groupe Lohr Industrie (930 personnes), spécialisé dans les systèmes de transports, avait annoncé en décembre son intention de vendre une partie du capital de sa division tramway afin de renflouer sa trésorerie. Le groupe, dont la principale usine se trouve à Duppigheim (Bas-Rhin), a été sévèrement touché par la crise. L'entreprise avait déjà supprimé une centaine d'emplois début 2009 et 150 en mai 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :