L'Europe prête à minorer sa taxe carbone mondiale pour obtenir un accord

Selon une source anonyme, l'Union européenne est prête à mettre de l'eau dans son vin pour qu'une taxe carbone mondiale voit le jour. Elle propose que la taxe européenne ne concerne que la partie du vol effectuée au-dessus de l'espace aérien européen, et non plus l'ensemble du trajet.
(Crédits : .robert Flickr)

Réussir à mettre en place "un système mondial de réduction de CO2 pour le secteur aérien d'ici à 2020", tel est l'objectif de l'Union européenne. Pour y parvenir, la voilà prête à mettre de l'eau dans son vin. En effet, selon un témoin anonyme s'étant confié à l'Agence France Presse (AFP) mercredi 4 septembre, l'Union est prête à alléger son système de taxe sur les émissions de CO2 dans le transport aérien à condition que les autres régions s'engagent à mettre en place un système similaire d'ici à 2016.

Un compromis en vue?

A l'origine, l'Union européenne demandait aux compagnies aériennes, quelle que soit leur nationalité, ayant des vols au départ ou à destination de l'Europe, d'acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2 sur l'ensemble de leur trajet, afin de financer la lutte contre le réchauffement climatique. Mais cette mesure a eu le don de provoquer l'ire de nombreux pays membres de l'Organisation de l'aviation civile (OACI) dont les États-Unis, la Russie, l'Inde et la Chine. Pékin a même menacé l'Union de mesures de rétorsion à l'encontre de l'avionneur européen Airbus.

Voilà donc les Européens poussés au compromis : dans un document obtenu par l'AFP et qui sera soumis aux États membres de l'OACI, il est stipulé que la taxe instaurée par l'Union européenne ne concernera que la partie du vol effectuée au-dessus de l'espace aérien européen, et non plus l'ensemble du trajet. Une proposition qui aurait des chances d'être acceptée par les représentants des États-Unis, d'après une source européenne.

La taxe européenne gelée depuis le 30 avril

Si les différents pays du monde ne s'engagent pas appliquer une taxe carbone sur les transports aériens, l'Union européenne promet de revenir à sa position initiale d'une taxe sur les émissions de CO2 sur l'ensemble du trajet des compagnies aériennes qui décollent ou atterrissent en Europe.

Pour rappel, la taxe européenne censée être en vigueur depuis le 1er janvier 2012 a été gelée pour un an depuis le 30 avril 2013 pour les vols intercontinentaux en provenance ou à destination de l'Union européenne. Elle continue de s'appliquer pour tous les vols à l'intérieur du territoire de l'Union européenne.

LIRE AUSSI :

>> Taxe carbone: Arnaud Montebourg réussira-t-il là où Nicolas Sarkozy a échoué?

>> Le gouvernement annonce la création d'une taxe carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 04/09/2013 à 18:49
Signaler
vous inquiétez pas , hollande et sa clique de bon à riens l'a déjà inventer sur les camions , elle sera actif au 1er octobre , la suite va arriver, sur les voitures, les chaudières, les micro ondes , les tracteurs etc , vous inquiétez pas , il va pas...

le 05/09/2013 à 0:08
Signaler
Tous les pays qui ont une contribution climat énergie = taxe sur les polluants redistribuée sur les produits efficients et moins polluants, tels la Suède entre autrres, ont réalisé des progrès importants donc des économies et sont moins dépendants de...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.