La lutte s’organise contre les chauffeurs routiers "low-cost"

 |   |  387  mots
4.700 postes de chauffeurs ont été supprimés en France depuis 2008 selon les syndicats
4.700 postes de chauffeurs ont été supprimés en France depuis 2008 selon les syndicats (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Des syndicats européens ont créée ce week-end une confédération pour "lutter contre le dumping social, le cabotage illégal et l'esclavagisme moderne".

 "Lutter contre le dumping social et la concurrence déloyale" dans leur secteur. C'est l'objectif que se sont fixés les syndicats européens du transport en annonçant ce samedi au Touquet (Pas-de-Calais) la création d'une confédération.

"Première en Europe", la Confédération du transport et de la logistique en Europe (CTLE) "veut défendre les patrons et les salariés" et "lutter contre le dumping social, le cabotage illégal et l'esclavagisme moderne", a déclaré Pascal Debruyne, président de l'UNOTRE (Fédération patronale française du transport) Nord/Pas-de-Calais Picardie, à l'occasion de l'assemblée générale de l'organisation.

4.700 postes de chauffeurs en moins depuis 2008

"Des transporteurs français possèdent une simple adresse dans des pays de l'Est comme la Pologne ou la Hongrie et viennent faire rouler leur camion, immatriculé à l'étranger, pour faire du transport France-France", malgré une réglementation européenne, a expliqué Pascal Debruyne, réclamant la fin de "l'hémorragie". "Entre 2008 et aujourd'hui, on a perdu 4.700 postes de chauffeurs routiers et nous n'avons pas pour autant moins de camions sur nos autoroutes, il y a donc un sérieux problème. On est dans un gouffre, on est au bord du précipice, il faut changer la manière d'action et rassembler tout le monde autour de la problématique du transport", a renchéri Alain Durant, président de la SECOP-ITSRE, syndicat des employés, des cadres, des ouvriers et des patrons en Belgique.

"Aujourd'hui, l'Italie est touchée par la présence accrue de chauffeurs routiers low cost. Il y a des flottes de camions immatriculés dans les pays de l'Est et qui restent deux à trois mois en Italie. Sur dix camions, sept sont des poids lourds étrangers", a dénoncé Renzo Erbisti, président d'UNITI si VINCE.

Bruxelles accusée de favoriser les chauffeurs de l'Europe de l'est

Les membres fondateurs de la CTLE - l'UNOTRE, le syndicat des transports en Belgique SECOP-ITSRE, le syndicat italien UNITI si VINCE, auxquels doivent s'associer des syndicats de transports néerlandais, luxembourgeois et allemand - ont annoncé le lancement d'une pétition pour demander la démission de Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne en charge des transports, qu'ils accusent de "favoriser les transporteurs de l'Est".

X

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2013 à 13:52 :
Dommage que les routiers français soient contre l'écotaxe qui a(vait) au moins l'avantage de taxer aussi les camions étrangers....
a écrit le 25/11/2013 à 17:11 :
ce n'est pas le tout d'ouvrir l'Europe économique... il faut aussi faire l'Europe sociale... peut-être que notre modèle social que nous ne savons plus faire fonctionner qu'avec le crédit et les emprunts devrait être réduit et celui des pays de l'Est revu à la hausse afin de trouver un équilibre...
a écrit le 25/11/2013 à 14:19 :
Le problème est juste que le marche du transport routier est saturé, que donc ,les marges y sont faibles ,que les pays où les salaires sont inférieurs sont avantagés. Plutôt que de continuer à maintenir artificiellement des transporteurs qui de toutes façons ne sont pas et ne seront pas rentables, pourquoi ne pas les aider à se spécialiser dans des segments du transport qui offriraient de la marge où à aller sur des marchés voisins en termes d'activité. Utilisons les aides pour créer de l'activité et pas pour la maintenir artificiellement ! Cf maury\ DUCROS --> erreur stratégique depuis des années et ce que je lis dans la presse me font penser que l'on continuer dans le même registre au lieu d'innover, et le fonds d'investissement qui n'a rien fait pour sauver l'entreprise en dehors d'actions purement financière ,, est ok pour réinvestir.... C'est que cela doit être lucratif à défaut d'être bénéfique pour l'entreprise ...
a écrit le 25/11/2013 à 13:22 :
En plus le code de la route, ils ne connaissent pas, utilisation de routes interdites pour ne pas payer l'autoroute, transports d'objets dans des frigorifiques (et les normes d'hygiène!.)
Il faut leur faire payer la tipp et suivre tout poids-lourd par gps (pauses non respectées)
a écrit le 25/11/2013 à 13:22 :
Il se passe en Europe ce qu'il se passe en France. Un ras le bol général contre des institutions qui ne sont plus représentatives des citoyens dont ils sont chargés d'assurer le bien-être. Les instances européennes on failli à leur mission en sombrant dans la technocratie, au lieu de rester attentifs au besoins des peuples.

Si rien n'est fait, même causes, mêmes effets, on s'achemine lentement mais surement vers une révolution...
a écrit le 25/11/2013 à 10:30 :
enfin? mais cela va plaire aux europeanistes..
a écrit le 25/11/2013 à 9:53 :
Sur ce sujet comme sur d'autres, l'Europe joue contre ses citoyens... en nous mettant en concurrence directe. Cette Europe doit cesser.
a écrit le 25/11/2013 à 8:54 :
nous avons la preuve que l'Europe est un "machin" qui a été fait pour les grosses sociétés et leurs dirigeants.Le peuple n'est là que pour enrichir ces messieurs en régressant socialement. Les chantres de l’Europe sont les plus gros tricheurs (Allemagne en tête avec ses travailleurs importés aux salaires bas et aux protections sociales inexistantes). L'Europe est a refaire comme un devoir raté. Ne peuvent vivre ensemble et avec la même monnaie que des peuples qui ont les mêmes conditions sociales administratives et fiscales. Le reste n'est que du fromage sur une tapette!
a écrit le 25/11/2013 à 6:38 :
On en veut pas de cette europe.
On n'a pas fini de voir les dégats sur d'autres pans de l'industrie et du commerce, ils vont faire comme ils font en Espagne moins 40 % sur les salaires.
La valeur d'ajustement n'est pas le capital mais les salaires.
Cela finira mal !!!!
a écrit le 24/11/2013 à 18:33 :
Nous devons lire et relire toutes les belles promesses que les partisans de la monnaie unique nous ont faites en 1992. Je recopie quelques citations du livre " Le bêtisier de Maastricht ", édition Arléa.
« L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)
« Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)
« Les droits sociaux resteront les mêmes - on conservera la Sécurité sociale -, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)
- Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)
« Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)
« Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)
Seize ans après toutes ces belles promesses, nous pouvons faire le bilan.
Dans la réalité, l’euro ne nous a pas protégés de l’appauvrissement du peuple français.
Dans la réalité, des centaines de milliers de Français ont basculé dans la pauvreté.
Dans la réalité, l’euro ne nous a pas protégés d’une régression sociale historique.
Réponse de le 24/11/2013 à 20:57 :
ben oui, tout ce que les socialos européens aurait voulu faire a été explosé par les libéraux européens, c'est pas la socialisme qui domine aujourd'hui, ni hier d'ailleurs, mais la puissance du pognon et ceux qui en veulent toujours plus.
Et ce ne sont pas que les français qui ont été touchés, mais l'ensemble des européens.
Réponse de le 24/11/2013 à 21:04 :
Je crois d'abord que 1992 n'était pas il y a 16ans comme vous l'écrivez mais plutôt il y a 21 ans...
Ensuite et surtout, il semble que vous déversez là, cher "c'est beau l'Europe sociale", tout le mal que vous pensez de l'Union Européenne, convaincu(e) que vous êtes que l'Europe est nécessairement responsable de tous les maux dont souffre la France. Il est vrai qu'en celà, vous prenez le relai des dizaines de politiciens plus ou moins talentueux qui n'ont cessé de nous répeter, depuis 20 ans, que "ce n'est pas de notre faute, c'est à cause de l'Europe"...
Remarque si aisée qu'elle ne peut être juste.
Car que s'est-il passé depuis 1992 ? Rien de moi que la maturation des économies issues de l'éclatement de l'URSS, Russie en tête, l'avénement de la Chine, de l'Inde, de l'Afrique du Sud, du Brésil puis bientôt de l'Indonésie, du Viet-Nam, du Mexique, etc... dans le grand jeu de l'économie mondiale, quelques guerres locales, 2 tours qui ont été abattues à New York, une crise bancaire, l'apparition des Emirats du Golfe, etc...
Vous pouvez ainsi considérer que le monde de 1992 est le même que celui d'aujourd'hui mais vous ne pourriez pas être plus en décalage avec la réalité. Car tout ce qui s'est passé depuis 1992 a révolutionné les échanges commerciaux, les rapports de force, la façon de faire des affaires, les poids relatifs de toutes les régions économiques. Et incidemment, cela a aussi instauré une raréfaction du travail comme nous le faisions avant la chute du Mur.
Alors s'il y a bien eu une révolution des conditions de travail et des répartitions des richesses, croyez-vous que tout cela est lié à l'Union Européenne ou, pour faire court, à la montée des émergents depuis 20 ans ? Question subsidiaire : pensez-vous que la France, indépendante, souveraine, libre (bref, l'inverse de ce que vous semblez reprocher à la construction européenne), avec ses 65 millions d'habitants, aurait pu faire mieux face à la mondialisation que ce que fait l'Europe ?
Je vous avoue que si certains aspects restent à améliorer, je suis ravi que l'Union Européenne soit un interlocuteur de poids dans les relations internationales. Je souhaiterais même qu'elle prenne le tournant du fédéralisme pour avoir un poids politique encore plus important. Car quoi que vous pensez, l'Europe n'est pas qu'un grand Satan extérieur qu'il est facile d'accuser sans voir les conséquences des politiques parfois incompétentes qui nous ont dirigés en France depuis 20 ans. C'est avant tout une chance réelle de ne pas se faire bouffer.
Réponse de le 25/11/2013 à 3:59 :
@ Chicago, pourquoi avoir choisis une ville américaine comme pseudo ? Puisque vous vivez à Bruxelles qui vous paye 1000 euros/mois pour faire le Troll sur les sites internet
a écrit le 24/11/2013 à 17:20 :
Uniquement les routiers sont touchés ? Ce probleme est dans tous les secteurs...alors pourquoi pas agir dans tous les secteurs ? Pourquoi cet égoisme de caste ?
a écrit le 24/11/2013 à 17:11 :
Merci les routiers, je suis à fond derrière vous.
a écrit le 24/11/2013 à 17:02 :
Merci les routiers, je suis à fond derrière vous.
a écrit le 24/11/2013 à 16:21 :
en dehors du transport routier c'est un phénomène planétaire ... le laminage vers le bas ! ... dont le monde politique est responsable .. droite et gauche !
a écrit le 24/11/2013 à 16:17 :
Norbert ... ça sent le roussi !
Réponse de le 24/11/2013 à 17:43 :
Je suis installé confortablement dans mon chateau de montagne à Megève ... grâce à ma stratégie de l'esclavage humain .
a écrit le 24/11/2013 à 15:51 :
Mais c´est exactement ce que font les compagnies aeriennes comme Ryanir, Volotea, Easyjet etc.
Pas de difference et c est conforme aux lois europeenes ! l
a écrit le 24/11/2013 à 14:45 :
C'est Presque drole deux semaines après avoir enterree l'ecotaxe. Il serait peu etre bon que ces gens se parlent parceque visiblement ils veulent la meme chose
a écrit le 24/11/2013 à 12:56 :
tout mon soutien et que bruxelles la libérale explose
a écrit le 24/11/2013 à 12:49 :
Bof! Comme c'est Bruxelle qui a decidé,depuis longtemp,c'est un coup d'épé dans l'eau tardif ce syndicat...
A moins de voter correctement aux prochaines europeennes....
a écrit le 24/11/2013 à 12:08 :
Il est un peu tard pour qu'ils se bougent car bon nombre d'entreprises ont déjà fait faillite à cause de cette concurence déloyale ...
Réponse de le 24/11/2013 à 15:23 :
on peut se demander pourquoi les patrons des entreprises de transport n'ont pas bougé contre ce dumping social et se sont contentés de parler des "charges sociales" ??
a écrit le 24/11/2013 à 12:01 :
très bonne initiative cela aurait du se faire depuis longtemps,

pour cela mettons les portiques Écotaxe qu'aux frontières

Les dessous de l'écotaxe : quand Benetton et Goldman Sachs collectent l'impôt français
c'est la première fois que la collecte de l'impôt est confiée à des entreprises privées. Un consortium emmené par Benetton, Goldman Sachs, Thalès et SFR empochera 20% des recettes de la taxe pour assurer son recouvrement. Du jamais vu
La banque états-unienne Goldman Sachs est entrée au capital de ce fonds en 2008. Autostrade, qui détient 70 % d'Ecomouv', s'est allié avec les groupes français Thales, SNCF, SFR et Steria,
Réponse de le 24/11/2013 à 12:24 :
@ko : Contre-vérité : la TVA est collectée par les entreprises, les timbres fiscaux et timbres amendes vendus par les buralistes, la vignette auto était collectée dans les bureau de tabac, ... je suis AUSSI contre L'écotaxe sur sa forme actuelle, mais je ne pense pas que cela autorise à dire des contrevérités !!!
Réponse de le 24/11/2013 à 12:25 :
@ko : Contre-vérité : la TVA est collectée par les entreprises, les timbres fiscaux et timbres amendes vendus par les buralistes, la vignette auto était collectée dans les bureau de tabac, ... je suis AUSSI contre L'écotaxe sur sa forme actuelle, mais je ne pense pas que cela autorise à dire des contrevérités !!!
Réponse de le 24/11/2013 à 12:36 :
Attention, la TVA ça n'a rien à voir vu que c'est l'entreprise qui ponctionne sur sa propre valeur ajoutée lorsqu'elle vend son produit. Là, c'est bien une société privée qui taxe les autres entreprises pour le compte de l'Etat. Et pour la TVA, ça permet de faciliter sa perception à moindre frais. Là, il aurait été tout de même plus pertinent d'utiliser un service qui s'en charge habituellement : les douanes.

Timbres fiscaux et vignettes, en revanche pas grand chose à dire vous avez raison... Peut-être qu'on peut justement à cette aune critiquer ces perceptions ? Une n'existe plus de toute manière.
Réponse de le 24/11/2013 à 14:23 :
@Alextpe
vous avez bien fait de recadrer le débat, nous sommes d'accord avec vous.
Réponse de le 24/11/2013 à 14:24 :
qui parlent des 10 aines de fourgons ( polonais ou roumains ) avec couchette qui remplace les 44t et qui n' on aucune reglementation et roule 24h sur 24
Réponse de le 24/11/2013 à 17:10 :
exact Mr. Japo,
depuis les frontières de l'Est jusqu'au fin fond du Portugal, des fourgons, des fourgons toujours des fourgons et toujours les même pays d'origine, il vous suffit de rouler de Passau et ses 3 frontières jusque dans le couloir du Rhône, Paris, ect PL,RO,BG, voilà les plaques que l'on rencontre.
Réponse de le 24/11/2013 à 18:51 :
@Alextep
"Attention, la TVA ça n'a rien à voir vu que c'est l'entreprise qui ponctionne sur sa propre valeur ajoutée lorsqu'elle vend son produit."
Ce n'est pas tout à fait juste, un fournisseur vend à une entreprise un produit HT, valeur ajoutée incluse, la T.V.A que reversera le fournisseur c'est le différentiel de TVA sur TOUS ses achats et TOUTES ses VENTES. La T.V.A, c'est TOUJOURS le consommateur final qui la paie.
Réponse de le 24/11/2013 à 19:55 :
Je propose une chose ! Il a 30 secondes pour descendre et regarder son camion brûlé !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :