MH370, des objets pourraient être récupérés dans quelques heures : sont-ils ceux du B777 de Malaysia Airlines ?

 |   |  516  mots
(Crédits : reuters.com)
Un avion a lui repéré ce lundi deux objets flottants dans le sud de l'océan indien. Un navire équipé d’une grue est à proximité. Il pourrait les récupérer d'ici quelques heures selon le ministre malaisien des Transports.

Enfin une piste ? Alors que plusieurs satellites australiens,chinois et français ont repéré ces derniers jours plusieurs objets flottants dans le sud de l'océan indien sans que l'on sache s'ils appartiennent au Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars, un avion australien a lui aussi repéré ce lundi deux objets flottants (l'un rond, gris ou vert, l'autre rectangulaire et orange) dans la même zone différents de ceux qu'avait repéré un avion chinois plus tôt dans la journée de lundi.

Ils pourraient être récupérés très vite. Un navire équipé d'une grue fonce vers la zone. "Le HMAS Success est à proximité et il est possible que ces objets soient récupérés d'ici à quelques heures, ou demain matin au plus tard", a indiqué pour le ministre malaisien des Transports Hishammuddin Hussein, lors d'une conférence de presse à Kuala Lumpur.

Le HMAS Success est équipé d'une grue lui permettant d'accrocher puis de remorquer des débris de taille imposante.

Les avions convergent vers la zone

Un avion américain, un autre appareil Orion australien et un Orion japonais sont en route vers la zone où ces nouveaux objets ont été repérés, a ajouté le chef du gouvernement australien.

"Je vous préviens encore une fois (...) que nous ne savons pas si ces débris appartiennent au MH370. Il pourrait s'agir d'autres débris", a souligné Tony Abbott. "Mais nous pensons possible de récupérer ces objets très bientôt, afin d'avancer dans l'élucidation de ce mystère tragique".

Un avion chinois a également vu des objets

Dans la matinée, l'agence de presse Chine nouvelle avait annoncé qu'un avion chinois de surveillance maritime participant aux recherches avait aperçu des objets "intriguants", toujours dans la zone de recherches, de forme carrée et de couleur blanche. Ils se composaient de deux éléments relativement grands et de nombreux autres éparpillés sur un rayon de plusieurs kilomètres. L'Agence australienne de sécurité maritime (AMSA), informée de cette découverte, a envoyé sur zone l'avion de surveillance le plus perfectionné de la marine américaine, le P-8 Poseidon, mais celui-ci n'a pas été en mesure de confirmer la présence de ces objets suspects. Un brise-glace chinois, le Xuelong, ou Dragon des neiges, fait route vers la zone, a indiqué Chine nouvelle.

Des objets photographiés par des satellites au-dessus d'une zone du sud de l'océan Indien à 2.500 km au sud-ouest de Perth ont orienté les recherches sur ce secteur.

Dimanche, la Malaisie a annoncé avoir reçu des autorités françaises des images satellite montrant un autre objet suspect, de 20 mètres sur 13, à environ 120 km du secteur où deux autres traces potentielles du vol MH370 avaient été repérées il y a une semaine par un satellite chinois. Ce secteur est situé à quelque 850 km plus au nord de l'actuelle zone de recherches.

La marine américaine a annoncé qu'elle allait mettre à disposition un "localisateur de boîtes noires" si l'épave peut être retrouvée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2014 à 14:33 :
Il faut arrêter de nous faire croire que les satellites ne peuvent pas donner une image nette de débris de plusieurs mètres de diamètre...
Et comment a t on pu perdre la trace d'un avion qui a déconnecté les appareils permettant de le trouver sans qu'il n'y ai eu aucune alerte ?
a écrit le 24/03/2014 à 12:36 :
Si on comprend bien, tout le monde a repérer quelque chose avec ses satellites, tout le monde sauf les Usa..
Si il devait bien s' agir de l' avion volatilisé, des questionnements sur ce " manque " de " visibilité " us ne devraient pas manqués de se faire jour. Volontaire, involontaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :