Tout ce que vous devez savoir sur la disparition du vol MH370

 |   |  693  mots
Depuis deux semaines, les familles des passagers du vol MH370 attendent de savoir ce qu'il est advenu de leurs proches...
Depuis deux semaines, les familles des passagers du vol MH370 attendent de savoir ce qu'il est advenu de leurs proches... (Crédits : Reuters/Damir Sagolj)
Depuis le 8 mars, le mystère du vol MH370 n'est toujours pas résolu. Malgré l'importante mobilisation internationale pour retrouver sa trace, le Boeing 777-200 de Malaysia Airlines, qui transportait 239 personnes donc quatre Français résidant en Chine, demeure introuvable, et les hypothèses sur sa disparition se multiplient. Retour sur deux semaines de recherches infructueuses.

Treize jours après sa disparition des écrans radars, quelque part entre la Malaisie et la Chine, le vol MH370 reste introuvable. Et avec lui, les 227 passagers et les 12 membres d'équipage qu'il transportait. Ce pourrait être l'accident aérien le plus meurtrier depuis le crash du Rio-Paris en juin 2009, qui recensait 228 victimes. Mais s'agit-il seulement d'un accident ?

Un mystère sans précédent

A peine le drame annoncé, la présence de passagers possédant des papiers d'identité volés dans l'appareil fait craindre à la Malaisie un détournement terroriste. Une hypothèse qu'a tenté de balayer Interpol et le chef de la police malaisienne : Kuala Lumpur, la ville de départ du vol MH370 serait un centre de transit pour les immigrés asiatiques qui souhaitent rejoindre l'Europe. Ces passagers ne seraient que des clandestins, et non des terroristes.

Tout cela ne résout pas ce "mystère aéronautique sans précédent", et très vite, alors que les recherches patinent, les esprits s'échauffent et les théories les plus folles émergent des consciences collectives : les esprits les plus inventifs évoquent un détournement par des elfes; les plus sceptiques, une action militaire que l'on veut nous cacher. 


La piste du détournement

Il faut dire qu'après deux jours de recherches, aucun débris n'a encore été retrouvé, et les traces de carburant repérées au large le lendemain de la disparition n'appartenaient pas à l'appareil de Malaysia Airlines. La presse juge que la compagnie n'a pas réagi assez rapidement, et celle-ci est sévèrement sanctionnée en Bourse

La communauté internationale a pourtant déployé de grands moyens pour mettre la main sur le Boeing 777 : les avions malais, vietnamiens, thaïlandais sont vite rejoints par des destroyers américains. La Chine déploie une dizaine de ses satellites, et la zone de recherche est élargie : une heure après sa disparition, l'armée malaisienne a reçu un signal provenant du détroit de Malacca. L'avion aurait changé de trajectoire, et même volé pendant quatre heures après l'extinction des transpondeurs, que quelqu'un à bord - peut-être même le pilote - aurait sciemment arrêté. 

"Une priorité absolue"

Cette information glace Washington, qui y voit un possible détournement terroriste et craint que l'avion soit utilisé comme "missile de croisière". La zone de recherches est étendue à l'océan indien, alors que l'enquête se focalise sur le pilote, très expérimenté, "sachant éviter les radars civils". Un simulateur de vol est découvert à son domicile, mais certaines données ont été effacées. Le New-York Times évoque même la possibilité d'une reprogrammation du plan de vol. Et ce ne sont pas les derniers mots entendus dans le cockpit qui rassureront la communauté internationale. Pour Barack Obama, c'est une "priorité absolue" de retrouver l'avion. 

Pour l'heure, les recherches continuent. Un objet de 24 mètres a été repéré au large de Perth, en Australie. Une zone très difficile d'accès, battue par les vents, qui devrait donner du fil à retordre à l'armée, comme l'AF 447 en 2009... 

 

Retrouvez tous les articles sur la disparition du vol MH370

>> Vol MH370, des recherches similaires à l'AF 447 ?

>> Le Boeing de Malaysia Airlines est une "priorité absolue" pour Obama 

>> L'Australie repère un objet de 24 mètres, "probablement la meilleure piste"

>> Vol MH370, des données du simulateur de vol du pilote effacées 

>> Vol MH370 : "on a vu un gros avion blanc à basse altitude aux Maldives" 

>> Comment le Boeing MH370 a pu changer de cap de manière automatique 

>> MH370 : le copilote a livré le dernier message du Boeing de Malaysia Airlines

>> Le Boeing MH370, une arme terroriste ? La crainte de Washington (Malaysia Airlines)

>> Le Boeing de Malaysia Airlines aurait sciemment changé de cap (vol MH 370)

>> B777 Malaysia Airlines, la zone de recherche est désormais colossale

>> Le Boeing de Malaysia Airlines pourrait avoir volé 4h après sa disparition

>> Boeing de Malaysia Airlines, quand (et où) a-t-il vraiment disparu ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2014 à 9:24 :
" Tout ce que vous devez savoir..."
L'emploi du verbe devoir est plus pernitieux qu'inapproprié.
a écrit le 23/03/2014 à 0:59 :
Vous allez découvrir prochainement sur le Boeing malaisienne .
Je pense qu'elle est sur terre au environs d’Australie sur les hauteurs des forets.
espérons nous que les autorités précise cette région.
Merci et solidarité avec les familles de cette accident.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :