Uber embauche le "cerveau" des campagnes électorales d’Obama

David Plouffe, qui avait été le tacticien de la campagne électorale du président Obama en 2008, devient à partir de septembre vice-président d'Uber, où il supervisera la stratégie, les questions politiques et la communication.

3 mn

David Plouffe (prononcez Pluff, à l'anglaise) garde encore aujourd'hui des rapports privilégiés avec le président des États-Unis, qui l'a rappelé en 2010 pour sa campagne de réélection.
David Plouffe (prononcez "Pluff", à l'anglaise) garde encore aujourd'hui des rapports privilégiés avec le président des États-Unis, qui l'a rappelé en 2010 pour sa campagne de réélection. (Crédits : REUTERS/Jim Young)

Il a aidé Barack Obama à devenir président des États-Unis. Désormais, il conseillera Uber. David Plouffe va rejoindre le controversé service de mise en relation avec des voitures de transport avec chauffeur (VTC). Il en sera le vice-président et supervisera la stratégie, les questions politiques et la communication, a indiqué mardi la société dont le siège est situé à San Francisco.

Interlocuteur privilégié d'Obama

Stratège de la campagne électorale de Barack Obama en 2008, David Plouffe est reconnu par les médias américains comme le "cerveau" ayant permis sa victoire. Leur relation professionnelle ne s'est toutefois pas arrêtée après l'élection présidentielle.

À la peine en 2010 après la perte de la majorité au Sénat et en baisse dans les sondages, le chef d'État américain, avec qui il garde encore aujourd'hui des rapports privilégiés, a de nouveau fait appel à lui pour l'assister en tant que conseiller politique en chef dans sa seconde campagne électorale.

"Le président a probablement pris l'avis de David plus au sérieux que celui de n'importe qui d'autre", a commenté en 2012 pour le New York Times William M. Daley, ancien chef du personnel resté un an à la Maison Blanche.

"Irangate"

Outre le succès de ces campagne, il compte à son actif un succès de librairie ; The Audacity to Win: The Inside Story and Lessons of Barack Obama's Historic Victory (L'Audace de vaincre: la victoire historique de Barack Obama vue de l'intérieur et les leçons à en tirer, non paru en France. Il a également  donné des conférences à travers le monde.

Pour cela, il a empoché 1,5 million de dollars en 2010 selon le New York Times, dont 100.000 lors d'une prise de parole au Nigéria. Conférence pour laquelle il aurait été rémunéré par une entreprise ayant des liens avec l'Iran,selon les révélations du Washington Post.

"Faire d'Uber la compagnie d'une génération"

Sur la note de blog d'Uber annonçant sa nomination, David Plouffe estime que l'entreprise "a l'occasion de devenir la compagnie de la décennie, si ce n'est la compagnie d'une génération".

     Lire Le curieux cas "Uber": ni taxi, ni VTC

Et d'ajouter :

"Bien sûr, cela représente une menace pour certains et l'entente au sein du secteur des taxis essaye de s'opposer à la technologie et au changement."

Uber à l'attaque

Car si Uber, leader mondial sur ce nouveau marché avec une présence, selon ses chiffres, dans 41 pays et 147 villes, a connu une expansion rapide, celle-ci crée de fortes tensions avec les taxis traditionnels, notamment en Europe.

>> La startup américaine Uber vaut presque autant que Twitter

La société fait preuve d'une stratégie offensive. Elle a annoncé fin mai le recrutement d'Ashwini Chhabra, ancien membre de la commission new-yorkaise des taxis et limousines.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.