Aéroports : à Roissy comme à Orly, des difficultés « énormes » à recruter les 4.000 postes manquants

En 2020, l'activité dans le secteur aérien plongeait de 75%. Quel contraste avec aujourd'hui quand, sur les trois premiers mois de l'année 2022, le trafic sur les deux aéroports parisiens affiche une hausse de 211,8%, à 14,6 millions de passagers.

3 mn

En octobre 2020, au plus fort de la crise du transport aérien, Augustin de Romanet Pdg d'ADP 
lors de l'ouverture de l'événement Paris Infra Week 2020 qui se tenait à Bercy sous l'égide du ministère de l'Économie.
En octobre 2020, au plus fort de la crise du transport aérien, Augustin de Romanet Pdg d'ADP lors de l'ouverture de l'événement Paris Infra Week 2020 qui se tenait à Bercy sous l'égide du ministère de l'Économie. (Crédits : Reuters)

Plus que la reprise, c'est la surchauffe dans les aéroports parisiens. Alors que le Groupe ADP dévoilait mercredi dernier un chiffre d'affaire en croissance de... 78,9% au premier trimestre 2022, à 848 millions d'euros, les recrutements peinent à suivre, c'est presque un euphémisme. En effet, les plateformes aéroportuaires d'Orly et de Roissy-Charles-de Gaulle font face à d'« énormes » difficultés de recrutement, selon les propos du PDG du Groupe ADP Augustin de Romanet qui s'exprimait le lendemain de la publication de ces faramineux résultats sur BFM Business.

Et si ADP exploite pas moins de 29 aéroports dans le monde entier, c'est sur ses deux plateformes parisiennes que ça chauffe: le trafic y a en effet affiché une hausse de 211,8% sur les trois premiers mois de l'année, à 14,6 millions de passagers.

« Ce qui nous préoccupe, c'est la bonne expérience du passager et notamment dans les postes d'inspection filtrage (contrôle de sécurité, Ndlr). Et aujourd'hui, les entreprises ont beaucoup de mal à recruter », dans ce secteur, a indiqué M. de Romanet.

Il a confié avoir identifié 4.000 postes à pourvoir dans les aéroports d'Orly et Charles-de-Gaulle. Des postes qui viennent s'ajouter aux 600 recrutements déjà en cours chez ADP « dont 400 à Charles-de Gaulle ».

Le patron du groupe aéroportuaire a listé les secteurs où il manquait du personnel, notamment:

« Nous cherchons des techniciens de maintenance, des ingénieurs », a-t-il détaillé.

Mais il reste aussi nombre de postes à pourvoir dans les métiers de sûreté ainsi que dans les commerces, le duty-free, la restauration ou encore les bars.

« Plusieurs centaines de postes aujourd'hui ne trouvent pas preneur », s'est-il inquiété.

Les 1.150 départs de 2020, quand la pandémie frappait l'aérien de plein fouet

Quel contraste avec la période 2020-2021, quand le groupe opérait des coupes claires dans ses effectifs. Faut-il le rappeler, en 2020, le transport aérien était frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19 qui s'abattait sur le monde (fin octobre 2020, le trafic des aéroports parisiens affichait un plongeon de... 75%). Et les perspectives étaient sombres, le groupe tablant sur un trafic en baisse de 45 à 55% par rapport à 2019...

De fait, au vu de la situation, un accord de rupture conventionnelle collective était conclu avec 1.150 départs à la clef, et un "plan de sauvegarde de l'emploi" qui avait vu environ 160 salariés quitter le groupe.

Lire aussi 2 mnADP : accord avec les syndicats sur un plan de départs de 1.150 volontaires

Interrogé sur cet épisode, Augustin de Romanet n'exprimait aucun regret, d'autant que l'accord avait été signé à l'unanimité par la direction avec les syndicats, tout en rappelant qu'en « mars 2020, on pouvait se demander si on allait pouvoir payer les salaires de décembre car nous n'avions plus un euro de chiffre d'affaires ». Jeudi, le patron d'ADP préférait s'intéresser à la situation présente:

« Nous sommes très attentifs à recruter des personnes qui vont être nécessaires pour gérer des flux qui vont revenir très très vite », a-t-il insisté

Recruter avant l'été, pas facile quand "les gens qualifiés ont le choix"

Côté syndicats, et notamment à la CGT, on s'inquiète d'un manque d'effectif criant cet été alors que la reprise du trafic s'annonce vigoureuse.

« On n'avait pas anticipé non plus la reprise économique dynamique avec beaucoup d'offres d'emploi, où les gens qualifiés ont le choix", ce qui complique les recrutements, a indiqué le secrétaire général de la CGT Daniel Bertone.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 03/05/2022 à 10:34
Signaler
S'il y a zéro chômeur, où trouver les talents ? Ils sont tous en activité, ou y en a aucun, les chercher serait vain, pour les débaucher en leur offrant plus, par exemple (et on va ensuite se plaindre que les produits français soient chers, ben oui, ...

à écrit le 03/05/2022 à 5:45
Signaler
c'est simple il suffit d'interresser les employes par une prime contre le trafit (drogue , armes etc...)

à écrit le 02/05/2022 à 18:09
Signaler
Heureusement qu'on a pas instauré le salaire universel!

le 03/05/2022 à 8:14
Signaler
Mais de quoi tu nous parles alors que nous sommes en plein dumping social générant des bangladais à 60 balles de l'heure et des moldaves à 300 mais blancs et à domicile, ne t'inquiète pas l'esclavagisme salarial n'a jamais été autant d'actualité. Arr...

le 03/05/2022 à 13:59
Signaler
60 balles et 300 balles par mois bien évidemment hélas.

à écrit le 02/05/2022 à 15:36
Signaler
Mai 2021 : Alors que la direction d’ADP vient de finaliser le départ volontaire de 1 150 salariés dans le cadre de l'accord de rupture conventionnelle collective, elle persiste dans son projet de plan d'adaptation des contrats de travail (PACT). P...

à écrit le 02/05/2022 à 14:13
Signaler
Il faut payer pour avoir du personnel, le SMIC ne suffit plus !

le 02/05/2022 à 18:10
Signaler
C'est si simple! Êtes-vous prêt à payer le surcoût?

le 03/05/2022 à 8:12
Signaler
Le billet d'avion est déjà subventionné par l'argent public, augmenter les salaires relevant du bien public ne pose aucun problème. Et oui en plus un article ici démontrait que les gens sont près à payer plus chers leurs billets d'avion, prêt à tout ...

à écrit le 02/05/2022 à 13:38
Signaler
Le principe de l'offre et la demande ne semble pas s'appliquer à la masse salariale... Vite quelques réfugiers en plus pour pallier une main d'oeuvre locale trop cher.

à écrit le 02/05/2022 à 11:20
Signaler
Prospectez dans les banlieues de la région parisienne,beaucoup de monde est disponible,immédiatement. N'est-ce pas?

à écrit le 02/05/2022 à 7:40
Signaler
Je me enterece prou le poste de agent de piste.

à écrit le 01/05/2022 à 10:03
Signaler
ADP vient de faire partir plus de 400 personnes dans le cadre d'un plan et cherche maintenant à en recruter autant ?! Un des gros problèmes de cette entreprise est sa mauvaise gestion, la suffisance de ses cadres supérieurs et l'incompétence de ses c...

à écrit le 01/05/2022 à 9:41
Signaler
Bonjour J'ai transmis plusieurs candidatures aux offres d'emploi ADP, il est simple de rejetter des candidatures, difficile d'avoir un entretien même avec plusieurs années d expérience et maintenant je lis un article sur la difficulté que ADP poss...

à écrit le 01/05/2022 à 6:59
Signaler
Tout a fait avec l'inflation du cout du logement que nos gouvernants laisse filer difficile de se loger. Mr de Romanet a vendu une partie du patrimoine immobilier de la Caisse des dépots puis essayé de vendre Aeroport de Paris ce qui n'a pas marché, ...

à écrit le 01/05/2022 à 1:47
Signaler
Je suis preneuse d une place ds le domaine de la sécurité

à écrit le 30/04/2022 à 20:36
Signaler
Tu parles, fait pas bon être un lapin là bas.

à écrit le 30/04/2022 à 20:08
Signaler
C est un gros mensonge Des postes mal rémunérés exigeant des cartes pros ou des cartes du cnaps nécessaires (compter 4 mois pour 1 demande ).du n importe quoi de l état.. Tôt ça pour obtenir du fric de l état et faire croire à une reprise des empl...

à écrit le 30/04/2022 à 19:29
Signaler
Tout cela pour justifier la fainéantise des Français et le fait d'ouvrir le recrutement à des esclaves étrangers .. Un CDI payé honorablement à 35 h + les heures supplémentaires payées et vous n'aurez pas de problème à trouver en France .

à écrit le 30/04/2022 à 18:51
Signaler
je pense au contraire qu'il faut fermer les aeroports, la gauche est contre , et donc avec les lois ecolos, dans 5 ans, prendre l'avion sera passible de camp social tolerant car de gauche......vous croyez que ca interesse des gens d'aller dans une br...

à écrit le 30/04/2022 à 17:30
Signaler
AUGMENTEZ LES SALAIRES !!! Peut-être qu'en hurlant ils l'entendront non ? Ah ben trop tard ils ont déjà embauché des moldaves.

à écrit le 30/04/2022 à 17:29
Signaler
Moi, je n'ai pas envie de trouver un jos. En France, l'on vit très très bien. 1 Les aides financières pour les familles 1.1 Allocations familiales 1.2 Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) 1.3 Allocation de rentrée scolaire (ARS) 1.4 L’...

à écrit le 30/04/2022 à 16:12
Signaler
deja, pas de panique: il semble que la reprise va faire long fue. la croissance est nulle et l explosion des prix va siphonner les compte en banques. une bonne partie des gens n auront plus les moyens de prendre l avion et de partir en vacances ...

le 30/04/2022 à 23:18
Signaler
La mode politique et journalistique du covid reviendra et automne, donc prendre ce type de job dans le secteur de l aerien pour se faire licencier dans 6 mois faut être maso.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.