Corsair : le plan de sauvetage s'élève à 297 millions d'euros et il est signé !

 |  | 967 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
Selon nos informations, un consortium d'une quinzaine de repreneurs, essentiellement des DOM, les actionnaires actuels qui quittent la compagnie, et l'Etat ont signé un protocole de conciliation qui sera examiné le 1er décembre au tribunal de commerce de Créteil. Ce plan comprend un financement d'envergure de 297 millions pour renforcer les liquidités et les fonds propres. Ils proviennent de l'Etat à hauteur de 141 millions d'euros, du groupe TUI (actionnaire actuel) pour 126 millions d'euros, et des repreneurs qui apportent 30 millions d'euros en cash. Sur le plan stratégique, Corsair va se recentrer sur l'Outre-mer et maintient son plan de livraison d'avions neufs. Cinq Airbus A330 Neo vont entrer dans la flotte d'ici à deux ans.

Article mis à jour à 13h30 avec les confirmations de la compagnie et du gouvernement

C'est signé. Toutes les parties prenantes du plan de sauvetage de Corsair (1.200 salariés) ont signé le protocole de conciliation qui sera présenté pour homologation au tribunal de commerce de Créteil le 1er décembre. Au regard de la qualité du dossier et de l'ampleur des financements prévus pour la relance de la compagnie aérienne française, l'homologation ne devrait être qu'une formalité. Le texte a été signé par un consortium d'une quinzaine d'investisseurs, pour l'essentiel présents dans les DOM (à la fois des acteurs privés et des collectivités territoriales), qui va reprendre la totalité du transporteur mais aussi par les deux actionnaires actuels, le groupe touristique allemand TUI et l'entreprise également allemande Intro Aviation qui quittent tous deux le navire, et enfin par l'Etat, lequel apporte un soutien financier considérable à cette opération. Au Paris Air Forum, organisé par La Tribune, le ministre des transports, Jean-Baptiste Djebbari avait confirmé le soutien de l'Etat à Corsair. Le "closing" de l'opération est prévu d'ici à la fin de l'année.

Lire...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2020 à 13:58 :
Bonne nouvelle ! Longue vie à Corsair qui traite tout à fait convenablement ses personnels et ses clients !
a écrit le 26/11/2020 à 10:15 :
"essentiellement des DOM" = Argent public, encore et toujours pour soutenir cette activité qui on se demande ne serait pas au final écroulée même avant la crise du covid si les finances publiques ne l'alimentaient pas abondamment.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :