Corsair négocie un incroyable plan de sauvetage

 |   |  1046  mots
(Crédits : DR)
Selon nos informations, l'Etat, le groupe TUI, actionnaire à 27% de la compagnie, mais aussi de nouveaux investisseurs privés qui ont marqué leur intérêt pour reprendre l'entreprise, négocient un plan de sauvetage et de relance de Corsair. Un accord de principe pourrait être signé d'ici à la fin du mois.

Par le scénario et les acteurs concernés, c'est à coup sûr le plan de sauvetage le plus incroyable du transport aérien français qui se négocie aujourd'hui en coulisse. Il concerne Corsair (1.200 salariés), cette compagnie aérienne que les concurrents ont déjà condamnée en raison de l'impasse dans laquelle elle se trouvait. Avec ses difficultés financières ces dernières années, celles de ses actionnaires qui évoluent dans le secteur du transport aérien et du tourisme, le refus des banques de lui accorder un plan garanti par l'Etat (PGE), l'horizon semblait en effet bouché. Même si le ministre des Finances Bruno Le Maire avait assuré en mai que l'Etat ferait un geste à condition que les actionnaires actuels mettent la main à la poche, les propos pouvaient s'apparenter à une promesse de gascon vu le profil et les difficultés des deux actionnaires de Corsair.

Lire aussi : Corsair : les actionnaires ne veulent pas aider, l'Etat va-t-il changer la donne?

Deux actionnaires fragiles

Le principal d'entre eux, la société allemande Intro Aviation, actionnaire depuis la reprise l'an dernier de 53% du capital à l'actionnaire historique TUI qui cherchait à se désengager, n'a pas la surface financière pour assumer une...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2020 à 23:30 :
Assez instructif et intéressant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :