Easyjet et Singapore Airlines s'allient sur les correspondances à Milan et Berlin

 |   |  313  mots
Baptisé Woldwide Connect by Easyjet, le système permet à un passager de réserver un vol court-courrier sur Easyjet mais aussi le billet long-courrier de Singapore Airlines pour Singapour ou au-delà de la cité-État.
Baptisé Woldwide Connect by Easyjet, le système permet à un passager de réserver un vol court-courrier sur Easyjet mais aussi le billet long-courrier de Singapore Airlines pour Singapour ou au-delà de la cité-État.
Les deux compagnies aériennes ont signé un partenariat permettant de connecter à Milan Malpensa les vols de la compagnie asiatique en provenance de Singapour à ceux d'Easyjet vers l'Europe. Un accord similaire a été trouvé à Berlin avec Scoot, la filiale low-cost long-courrier de Singapore Airlines.

Un partenaire de poids pour Easyjet. Singapore Airlines et la compagnie low-cost britannique ont signé un accord permettant de connecter à Milan Malpensa les vols de la compagnie asiatique en provenance de Singapour à ceux d'Easyjet vers l'Europe. Baptisé Woldwide Connect by Easyjet, ce système permet donc à un passager de réserver un vol court-courrier sur Easyjet mais aussi le billet long-courrier de Singapore Airlines pour Singapour ou au-delà de la cité-État. Un accord similaire a été trouvé à Berlin-Tegel avec Scoot, la filiale low-cost long-courrier de Singapore Airlines.

Londres-Gatwick le pionnier

Ce service a été lancé l'an dernier à Londres-Gatwick avec notamment Norwegian et Westjet. À Londres, l'aéroport est impliqué puisqu'il prend en charge la correspondance des bagages. La compagnie n'a pas indiqué s'il en serait de même à Malpensa et Tegel.

Des discussions sont également en cours avec Emirates, également à Londres, mais aussi à Genève. Easyjet a par ailleurs l'intention de mettre en place un dispositif de ce type dans les aéroports parisiens. Un accord de distribution a déjà été passé avec Corsair et La Compagnie. Ayant abandonné depuis des années son activité d'assistant en escale, ADP ne peut en revanche pas assurer la correspondance.

"Self connecting assisté"

Ce système constitue une forme intermédiaire de proposer des vols en correspondance entre le système de correspondance classique, organisé sur une même compagnie ou entre deux compagnies membres d'une même alliance, et le « self connecting », dans lequel les passagers se débrouillent seuls en utilisant, pour leur acheminement vers l'aéroport de correspondance, une compagnie différente de celle qui effectuera le second vol (long-courrier, par exemple).

S'il a toujours existé, le « self connecting » prend de l'ampleur ces dernières années avec l'essor des low-cost sur les grands aéroports. Ces systèmes constituent une menace pour les compagnies classiques comme Air France ou Lufthansa.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :