Lufthansa prête à prendre le contrôle total de Brussels Airlines

 |  | 253 mots
La première compagnie aérienne allemande avait annoncé un résultat net de 1,7 milliard d'euros en 2015, contre 55 millions d'euros l'année précédente.
La première compagnie aérienne allemande avait annoncé un résultat net de 1,7 milliard d'euros en 2015, contre 55 millions d'euros l'année précédente. (Crédits : Reuters)
Le montant total de l'opération pouvant atteindre 250 millions d'euros en fonction de la performance de sa cible.

Le conseil de surveillance de Lufthansa doit se réunir le 27 avril pour discuter de l'achat du solde du capital de Brussels Airlines, rapporte mercredi Süddeutsche Zeitung, sans citer de sources.

D'après le quotidien, le Pdg de la compagnie aérienne allemande s'est entretenu en début de semaine avec le roi Philippe de Belgique. Lufthansa, dont l'assemblée générale annuelle se tiendra le 28 avril, s'est abstenu de tout commentaire.

Porté par cette information, le titre Lufthansa prenait 1,19% à 14,12 euros à 10h55 mercredi matin, tandis que l'indice DAX de Francfort grimpait de 1,89% à 9.979,5 points.

Une opération à 250 millions d'euros

En 2008, la compagnie aérienne allemande a acquis 45% de Brussels Airlines pour 65 millions d'euros, avec la possibilité d'acheter le restant du capital d'ici 2018. Le montant total de l'opération pouvant atteindre 250 millions d'euros en fonction de la performance de sa cible.

La directrice financière Simone Menne avait assuré en mars que Lufthansa voudrait "parvenir à une conclusion" sur Brussels Airlines cette année. "Nous anticipons une décision importante au deuxième trimestre", avait-elle déclaré lors de la publication des résultats.

La première compagnie aérienne allemande avait annoncé un résultat net de 1,7 milliard d'euros en 2015, contre 55 millions d'euros l'année précédente. Le pétrole bas et une activité soutenue ont permis de combler les pertes consécutives aux grèves à répétition et au drame de l'avion de sa filiale Germanwings, qui s'est écrasé dans les Alpes en mars, l'année dernière.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :