Bandeau paroles d'experts

Paroles d'Experts Back Office Sante : La prévention principe clé du bien être au travail

 |   |  530  mots
Focus sur Back Office Sante,société qui intervient dans les entreprises pour prévenir les risques des troubles musculo-squelettiques
L’absentéisme au travail dû au risque de maladies ou de troubles musculo-squelettiques (TMS) est devenu un sujet urgent pour les entreprises. Pour en parler, nous accueillons 3 experts : Fabian Huret, directeur innovation et santé chez Itelis, et Luc Mesme et Nicolas Destang, gérants associés chez Back Office Santé.

« L'absentéisme est de 4,5% dans le secteur privé en 2015 », explique Fabian Huret, « Il représente 16,6 jours par an et coûte 60 milliards d'euros ». Les causes principales en sont la maladie, les accidents de travail et la maternité. Cependant, 29% des indemnités journalières pour des arrêts de plus de 6 mois sont liées à des problèmes ostéo-articulaires. « Les entreprises doivent traiter ce problème en améliorant l'ergonomie et le bien-être au travail ».

Les troubles musculo-squelettiques sont des douleurs physiques invalidantes qui peuvent mener à une maladie professionnelle (MP). Elles concernent le plus souvent le dos ou les membres supérieurs, et peuvent être causées par des facteurs biomécaniques (posture, efforts excessifs), psycho-sociaux (stress, manque d'autonomie), organisationnels (aménagement du temps et de la charge de travail) ou individuelles (âge, genre, maladies).

La France investit de manière conséquente dans des actions de prévention par le biais d'agences nationales (ANACT, INRS). « Les TMS représentent la première cause de maladies professionnelles et sont en augmentation constante » affirme Luc Mesme. La prévention consiste à améliorer l'ergonomie, réorganiser le travail et sensibiliser les salariés. Les méthodes disruptives comme les médecines complémentaires (chiroraxie, ostéoapthie, sophrologie), qui ont déjà fait leurs preuves à l'étranger, ont des résultats de plus en plus probants.

Back Office Santé sélectionne et envoie un chiropracteur ou un ostéopathe directement en entreprise. Celui-ci se déplace avec son matériel et rend visite aux salariés une fois par mois : il lui suffit d'une salle de 8m² pour effectuer sa visite mensuelle.  L'intervention dure une demi-journée ou une journée selon la taille de l'entreprise, traitant 12 à 20 patients par jour. Chaque employé reçoit un code d'accès qui lui permet de réserver sa consultation en ligne, et l'entreprise dispose d'un portail numérique afin de suivre l'action (taux de fréquentation, suivi qualité et efficacité). Le réseau de plus de 700 praticiens de Back Office Santé leur permet d'intervenir partout en France.

En tant que leaders en France, Back Office Santé reçoit des demandes directement de la part des DRH ou des assureurs. À court terme, l'entreprise compte étoffer son réseau afin de pouvoir intervenir sur les zones de désertification médicale. Elle offre trois types de services :

-          Le dépistage des TMS grâce à un professionnel qui se rend en entreprise et établit une cartographie type des souffrances ressenties par les employés,

-          Le traitement des TMS avec l'intervention d'un thérapeuthe,

-          Les conférences de sensibilisation aux TMS, avec une partie théorique et pratique (apprendre à reconnaitre les premiers signes d'un TMS, identifier les bonnes postures, ainsi que des exercices de renforcement et d'étirement musculaire).

Les retours montrent une baisse de 20 à 59% de l'absentéisme, ainsi qu'un impact positif sur l'image de l'entreprise et le climat social. Back Office Santé et Itelis ont conclu un partenariat exclusif qui permet aux entreprises du réseau de bénéficier d'une offre négociée  sur les services de prévention.

Contact

Back Office Santé
7 Rue Pasteur
92300 LEVALLOIS PERRET
contact@back-office-sante.com
Site Internet :
www.back-office-sante.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :