Economies d'énergie : Berlin éteint ses monuments

La capitale allemande a commencé à éteindre l'éclairage de plusieurs de ses bâtiments emblématiques, avec l'objectif d'économiser l'énergie utilisée par 1.400 projecteurs. D'autres villes allemandes prennent aussi des mesures de sobriété énergétique. Et en Europe, le mouvement s'étend.
La ville compte ne plus éclairer pendant la nuit environ 200 bâtiments.
La ville compte ne plus éclairer pendant la nuit environ 200 bâtiments. (Crédits : Fabrizio Bensch)

Berlin se joint à l'effort de l'Allemagne et de l'Europe en matière de sobriété énergétique. Dans la nuit entre le 27 et le 28 juillet, la capitale allemande a commencé à éteindre l'éclairage de plusieurs de ses monuments et bâtiments historiques. La ville compte ne plus éclairer pendant la nuit environ 200 bâtiments emblématiques, dont la Colonne de la Victoire, le château de Charlottenbourg et la mairie de la municipalité, en économisant ainsi l'utilisation de quelque 1.400 projecteurs.

"Au vu de la guerre contre l'Ukraine et des menaces de la Russie en matière de politique énergétique, il est important que nous utilisions notre énergie avec le plus de précaution possible", a expliqué la sénatrice pour l'Environnement de la municipalité de gauche, Bettina Jarasch (Verts), dans un communiqué cité par l'AFP.

Pas d'économies de coûts à court terme

Le chef d'Etat Frank-Walter Steinmeier a aussi annoncé que, en dehors d'occasions spéciales, sa résidence officielle à Berlin, le château de Bellevue, ne serait plus éclairée la nuit.

Plusieurs semaines seront toutefois nécessaires pour atteindre l'objectif puisque, pour arrêter le mécanisme automatique qui allumait les lumières à la tombée de la nuit, une intervention humaine, bâtiment par bâtiment, est nécessaire. En raison du coût de cette intervention, équivalent aux coûts de l'électricité épargnée sur une année (40.000 euros), la ville n'économisera donc initialement pas d'argent. A court terme, c'est donc "l'effet d'économie d'énergie qui est décisif pour la mesure, et non la pure rentabilité", a expliqué la ville, qui consomme annuellement environ 200.000 kilowattheures.

D'autres villes allemandes à l'œuvre

En Allemagne, depuis quelques semaines, le gouvernement appelle à la mobilisation nationale pour réaliser des économies d'énergie. Une campagne destinée aux professionnels comme aux particuliers a été lancée, invitant à baisser la climatisation des bâtiments ou prendre les transports en commun.

La ville d'Hannovre a aussi pris des mesures de sobriété énergétique, visant à réduire sa consommation d'énergie de 15%. D'autres villes comme Leipzig, Münich ou Nuremberg en préparent.

Avant la guerre en Ukraine, l'Allemagne achetait 55% de son gaz à la Russie. Cette dépendance à été ramenée à 35% début juin. L'énergéticien Gazprom a, en plusieurs étapes, réduit à 20% des capacités les livraisons de gaz à l'Allemagne via le gazoduc Nord Stream.

Plus de cravate en Espagne

Les mesures pour réduire la consommation d'énergie se propagent à travers l'Europe. Les Vingt-Sept membres de l'Union européenne ont adopté mardi un plan par lequel ils s'engagent à faire "tout (leur) possible" pour réduire leur consommation de gaz d'au moins 15% entre août 2022 et mars 2023, par rapport à la moyenne des cinq dernières années sur la même période. La Commission européenne a présenté mi-mai un plan de 210 milliards d'euros prévoyant un essor des énergies renouvelables et d'importantes économies d'énergie afin de s'affranchir "le plus vite possible" des importations de gaz russe.

En France, la première ministre Elisabeth Borne a demandé dans une circulaire transmise à ses ministres mardi que les administrations fassent preuve d' "exemplarité" en matière d'économies d'énergie, et décliné une série de mesures afin de "réduire la consommation d'énergie et accélérer la sortie des énergies fossiles". Jeudi, le gouvernement a aussi annoncé un fonds pour aider les collectivités locales dans la démarche de la sobriété.

L'Espagne, qui fin mai a publié un "plan d'efficience énergétique", encourage pour sa part le télétravail des fonctionnaires, et a établi que la climatisation ne doit pas être inférieure 27 degrés l'été, et le chauffage supérieur à 19 degrés l'hiver. Vendredi, le Premier ministre Pedro Sánchez a aussi appelé à suivre son exemple et à ne plus porter de cravate, dans le secteur public comme privé, afin de recourir moins à la climatisation. Il a aussi annoncé que le gouvernement adopterait lundi en conseil des ministres "un ensemble de mesures urgentes" .

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 31/07/2022 à 12:54
Signaler
Quels monuments emblematiques a Beriln.A Paris la tour Eiffel 300m en hauteur a Berlin mur de Brandembourg avec une hauteur d'un boungalow avec un seul etage.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.