Extinction des enseignes, baisse de la température des magasins..., la grande distribution précise son plan d'économies d'énergie

La grande distribution veut montrer l'exemple pour réaliser des économies d'énergie dès l'automne, à la veille d'un hiver tendu sur le réseau électrique où l'énergie risque de manquer. Extinctions des enseignes, baisse de la température des magasins... la filière s'engage sur des propositions précises. Si elle pèse 1% de la consommation d'énergie du pays, elle espère que d'autres secteurs suivront ces initiatives encouragées par le gouvernement.
Les enseignes lumineuses pourront être éteintes à la fermeture des magasins dès le 15 octobre.
Les enseignes lumineuses pourront être éteintes à la fermeture des magasins dès le 15 octobre. (Crédits : ERIC GAILLARD)

Alors que des coupures d'électricité cet hiver ne sont pas à exclure, la grande distribution veut promet de montrer l'exemple. En cas de pénurie d'électricité, « on peut fermer des magasins sur certains créneaux horaires (...) s'assurer que les portes des frigos seront bien fermées, on ne fera pas marcher les fours à pain au moment des pics », a assuré lundi le président du comité stratégique des magasins E. Leclerc, Michel-Edouard Leclerc ce lundi sur France Info.

« On n'aura pas d'état d'âme, on se bat pour notre pays. (...) Ce ne serait pas honnête de demander au consommateur de faire preuve de sobriété si on n'est pas nous-même exemplaires », a insisté le très médiatique patron de Leclerc, porte-parole officieux de sa filière qui a selon lui pris la mesure de l'enjeu.

Liste de mesures concrètes

La semaine passée, la fédération Perifem, qui rassemble l'ensemble des acteurs de la distribution (dont E.Leclerc) pour agir sur les problèmes écologiques et énergétiques a dévoilé des « mesures communes et concrètes » en prévision d'un hiver de grande tension sur le marché de l'énergie.

Parmi ces mesures applicables à compter de la mi-octobre figurent l'extinction des enseignes lumineuses des magasins fermés, la baisse de l'éclairage et même de la température. Avec ces dispositifs acceptés par Carrefour, Système U, Les Mousquetaires Intermarché, E. Leclerc, Auchan, Casino, Franprix, Monoprix, Lidl ou encore Picard, et Perifem espèrent être suivis par l'« l'ensemble des fédérations du commerce et de la distribution pour la généralisation de ces mesures ».

Et pourquoi pas montrer la voie à d'autres secteurs énergivores, puisque les 28.000 magasins réunis dans la fédération Perifem ne représentent qu'1% de la consommation d'énergie du pays. Le président Emmanuel Macron avait ouvertement indiqué le 14 juillet que l'État qu'un « plan de sobriété » énergétique était en préparation et qu'il fallait que les Français rentrent « collectivement dans une logique de sobriété ».

(Avec AFP)

Lire aussiSobriété énergétique : Carrefour veut montrer l'exemple et consommera moins en cas d'alerte rouge cet hiver

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 25/07/2022 à 17:51
Signaler
exttinction des enseignes OK maius mais les vitrines aussi certaines sont eclairees fort tard dans la nuit pourquoi faire? donc fermeture du magasin = fermeture des vitrines et de la surface de vente par contre ne pas toucher a l'eclairage pub...

à écrit le 25/07/2022 à 17:48
Signaler
En hiver il ne faut pas chauffer les magasins à plus de 4°C, les rayons frais seront au niveau du reste du magasin. Si on y vient chaudement habillé, pourquoi ne pas rester comme ça pour faire ses courses ? Voire tout aller chercher au drive, gain de...

à écrit le 25/07/2022 à 16:11
Signaler
Houlà ça va piailler chez les boomers.

à écrit le 25/07/2022 à 16:10
Signaler
Houlà ça va piailler chez les boomers.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.