Face au réchauffement climatique, le FMI milite pour une taxe carbone internationale

Le Fonds monétaire international estime que cette taxe serait suffisante pour atteindre les objectifs de l'accord de Paris sur le climat.

2 mn

(Crédits : Yuri Gripas)

Pour les pays empêtrés dans les débats sur la façon de tenir les objectifs de l'accord de Paris sur le climat, un rapport du Fonds monétaire international (FMI) apporte une réponse simple: une taxe carbone de 75 dollars la tonne de CO2 d'ici 2030.

Des économistes du FMI ont calculé dans un rapport qu'une telle taxe instaurée dans tous les pays du G20, permettrait de réduire suffisamment les émissions pour limiter le réchauffement de la planète à 2°C d'ici 2100, qui est la limite supérieure fixée par l'accord de Paris. Le monde en est à +1°C par rapport à la fin du XIXe siècle, et est sur une trajectoire de +3°C.

En taxant de façon ambitieuse les énergies les plus émettrices, les Etats accéléreraient les changements de comportements des consommateurs qui seraient incités à consommer moins d'énergie, à acheter des véhicules électriques ou des appareils ménagers plus économes en électricité... Un montant de 75 dollars, soit 68 euros au taux de conversion actuel, est un niveau supérieur au prix moyen actuel de la tonne de carbone dans le monde, d'environ 2 dollars.

44,60 euros en France

Mais la Suède impose une taxe équivalente à 127 dollars, compare le rapport, soit la plus élevée de la planète. Dans l'Union européenne, la tonne est échangée à environ 22 euros (25 dollars). La taxe carbone française est à 44,60 euros (environ 50 dollars). Mais l'augmentation programmée a dû être annulée en raison de la crise des "gilets jaunes".

La taxe augmenterait le plus le prix du charbon, car c'est cette énergie qui contient le plus de carbone: en moyenne, il serait multiplié par trois dans les pays du G20. Mais le gaz naturel coûterait aussi plus cher, ainsi que l'essence à la pompe, de 14% en moyenne.

Les prix de l'électricité augmenteraient plus ou moins selon les pays: en France, où la majorité vient de centrales nucléaires, l'impact serait minimal, de l'ordre de 2%. Mais en Chine, en Australie, et en Inde, qui dépendent aujourd'hui beaucoup du charbon, la hausse serait supérieure à 60%.

Les experts du FMI calculent qu'une taxe carbone d'au moins 50 dollars en 2030 pour les pays avancés du G20, et de 25 dollars pour les économies émergentes, doublerait les réductions par rapport aux engagements actuels des pays.

Les recettes fiscales récoltées seront conséquentes, de 0,5 à 4,5% de la richesse nationale selon les pays. Elles pourront servir à réduire d'autres impôts (sur le revenu...), ou être redistribuées aux ménages les plus pauvres, suggèrent les économistes du FMI.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 03/03/2020 à 11:06
Signaler
face à un problème quel qu'il soit, on veut créer une taxe ou les augmenter...nos dirigeants n'ont pas beaucoup d'imagination...

à écrit le 15/10/2019 à 15:37
Signaler
Des taxes, Encore des Taxes, Toujours des Taxes, et le Climat sera ...Sauvé !!!! ( Georges Danton avant de monter à la guillotine ! ).

à écrit le 15/10/2019 à 11:43
Signaler
C'est la meilleurs façon de ne rien faire et de tuer l'économie avec ces charters de chômeurs et de sans abris . c'est ce genre de lutte qui est menée depuis 40 ans avec succès .

à écrit le 15/10/2019 à 10:38
Signaler
c'est sur que les taxes vont faire baisser la pollution.... ( pas les impots) les grandes études font des instruits mais ne rendent pas forcément intelligent...

à écrit le 15/10/2019 à 9:22
Signaler
Payer pour polluer, il fallait l'oser... Merci Audiard !

le 15/10/2019 à 10:13
Signaler
Ne pas payer pour polluer ne vous semble pas absurde?

à écrit le 14/10/2019 à 20:40
Signaler
Approche de comptable qui ne sort pas de son bureau. Le FMI vient de mettre l'Equateur à feu et à sang pendant 12 jours en obligeant le gouvernement en place à prendre des mesures draconiennes, dont le plus que doublement du prix du carburant (+12...

à écrit le 14/10/2019 à 20:13
Signaler
Avec une taxe carbone de 127€ la tonne en Suède, les carburants y sont... moins chers qu'en France malgré une TVA plus lourde. Explication : la taxe carbone y représente la TOTALITE de l'accise (inutile de vociférer contre Total qui se goinfrerait su...

le 15/10/2019 à 10:16
Signaler
Les carburants ne sont pas les seules sources d emissions de co2. Raisonner sur un petit bout du sujet en comparant deux pays europeens ne mene a rien.

le 15/10/2019 à 15:00
Signaler
ben si, on nous "vend" une Suède plus "vertueuse" que la France alors qu'au global la fiscalité sur les carburants y est moindre qu'en France. Quand on passe à la pompe on se moque éperdument de savoir quelle part de la fiscalité est étiquetée taxe c...

à écrit le 14/10/2019 à 19:06
Signaler
Et à part des taxes, quelles autres propositions réalistes ?

à écrit le 14/10/2019 à 17:22
Signaler
Hélas, je crains que cette pure approche de petit comptable ne soit pas à la hauteur des enjeux, là ou il faudrait une politique d'ingénieurs soutenues par des puissantes directions techniques. Le pétrole touche à sa fin et cette fin pourrait surveni...

à écrit le 14/10/2019 à 17:02
Signaler
même fable que "Perrette et le pot au lait " .ils n'ont vraiment rien à faire au FMI .

à écrit le 14/10/2019 à 16:35
Signaler
Au moins une certaine prise de conscience semble être là maintenant il faut dégripper la machine à penser et agir de l'oligarchie qui n'a plus fonctionné depuis des décennies...

à écrit le 14/10/2019 à 15:01
Signaler
Cela préfère profiter du problème que de le résoudre! Sachant qu'il fait parti des principaux responsables!

à écrit le 14/10/2019 à 14:49
Signaler
Comment cette taxe est, sera reconnue et appliquée sur les consommations internes des pays grands consommateurs d'énergies fossiles ; et, comment faire en sorte de vérifier finement sa rétrocession aux actions les plus rectificatrices de l'effet de s...

à écrit le 14/10/2019 à 14:48
Signaler
La taxe carbone est un leurre, comme l'intelligence artificielle, destiné à soumettre le peuple par une autorité inintelligible. Il est urgent d'agir avec des moyens réels, tangibles et positifs car la ressource monétaire n'est pas le problème.

à écrit le 14/10/2019 à 14:40
Signaler
La TICGN, taxe carbone sur le gaz était à 40€ (HT) en 2018, je suis curieux de voir ma facture 2019 (courant octobre) voir si elle a été figée, pas sûr (palier de +20€ chaque année, plafond prévu 150€/tonne CO2, j'en dégage 1,1 tonne/an cuisson compr...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.