Le réemploi du plastique confronté à des défis culturels et logistiques

 |   |  633  mots
(Crédits : iStock)
Les consommateurs délaissent les emballages jetables. Mais les industriels peinent à s’adapter.

C'est le maître-mot des ONG. Et à leurs yeux la seule véritable voie de sortie du plastique. Le « réemploi » implique d'abandonner l'économie de l'usage unique, y compris pour les emballages. Un énorme chantier dont la principale promesse en France est la montée en puissance de l'achat en vrac. 53% des Français y ont eu recours en 2019, selon l'association Réseau Vrac. Le secteur compte désormais près de 360 points de vente spécialisés et il est présent dans 70% des hypermarchés et des supermarchés. En 2019, les ventes ont atteint 1,2 milliard d'euros, contre 100 millions d'euros en 2013.

L'offre de solutions alternatives aux emballages jetables se développe aussi, grâce à un foisonnement de start-up. Reconcil, par exemple, propose des emballages consignés et réutilisables pour la restauration à emporter, l'un des secteurs où l'utilisation d'articles à usage unique croît le plus fortement. SolZero fournit des contenants alimentaires réutilisables à Franprix, dans le cadre de sa première offre de « repas zéro déchet », actuellement testée à Paris.

MyGreenGo gère un système de consigne pour les cafétérias d'entreprises telles que celles de SAP et d'Engie. Loop a supprimé les...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2020 à 22:21 :
l'achat en vrac ça ne marche pas car c'est bien plus cher que préemballé.
vu cet aprem un 8 a 8; riz basmati 4 € le kilo, ben du riz à 4 euro le kg, qui part de la-bas à 20 cmes la belle culbute, chez Leclerc c'est 1,50€ le kg."emballé"
Et tout est pareil, c'est un truc de bobo pour piéger les idiots.
Je suis pour ce truc, mais quand le prix impactera une différence en moins à partir de 10% de l'emballé.
On se tape le taf et faut payer plus cher! dans quel monde on vit!
a écrit le 14/02/2020 à 9:46 :
Notre économie financiarisée s'est parallèlement appauvrie en idées.

Le lobby c'est l’ennemi du dynamisme économique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :