"Notre conviction profonde est que la relance verte doit être placée au cœur de la relance économique"

 |   |  1529  mots
(Crédits : DR)
La filiale d'EDF chargée de la distribution d'électricité souhaite investir près de 70 milliards d'euros d'ici à 2035, pour adapter le réseau aux énergies renouvelables et aux mobilités électriques. Interview avec Marianne Laigneau, Présidente du Directoire d'Enedis.

LA TRIBUNE - Acteur essentiel  pour assurer la distribution d'électricité dans les territoires, comment Enedis a fait face à la crise sanitaire ?

MARIANNE LAIGNEAU - Enedis est préparée pour vivre des situations de crise parce que nous gérons déjà beaucoup de crises climatiques tout au long de l'année. Notre organisation de crise est donc rodée et efficace. Elle combine un modèle national et des implantations locales. Cette crise du coronavirus est cependant d'une nature inédite pour Enedis : elle est sanitaire et nationale, là où que les crises climatiques sont plutôt régionales. En outre, l'électricité étant un service essentiel pour le pays, elle nous place en seconde ligne derrière le monde soignant et hospitalier avec qui nous avons été souvent en liaison pour garantir aux hôpitaux l'alimentation électrique. Pour que les missions sanitaires soient assurées et que la vie du pays continue le mieux possible, il est vital que la distribution d'électricité fonctionne.

Dès le 16 mars, nous avons donc mis en place un plan de continuité d'activité centré autour de nos missions essentielles avec pour priorité la sécurité de nos salariés et celle des clients : piloter la distribution d'électricité, assurer les dépannages urgents en permanence, gérer nos interventions. Tout cela a très bien fonctionné, notamment parce que nous avons basculé dans une autre organisation, avec 6.000 salariés sur le terrain et environ 30.000 salariés qui ont basculé du jour au lendemain en travail à distance. Disposer des 25 millions de compteurs Linky a aussi été très précieux pendant cette crise. Cela nous a permis de réaliser près de deux millions d'opérations à distance (mise en service, changement de puissance, dépannage...). j'en profite pour féliciter les équipes pour leur grande mobilisation auprès des clients, des pouvoirs publics et services de santé, je sais qu'elles en sont fières, à juste titre.

Quelles activités avez-vous suspendues ? Comment la reprise se présente-t-elle ?

Nous avons pris la décision d'arrêter la pose des compteurs Linky chez les particuliers afin de préserver la santé et la sécurité de nos techniciens, prestataires et clients. Nous pensions qu'il n'était pas opportun de rentrer chez des clients confinés et en plus de leur couper l'électricité pendant 30 minutes. L'installation a repris depuis le premier jour du déconfinement : lundi 11 mai, nous...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2020 à 11:05 :
ENEDIS a raison: il y aura une relance basée sur les énergies renouvelables, en ce moment il y a déjà 41 % du nucléaire français à l'arrêt (qu'il faut payer quand même) , dimanche c'était 56 % à l'arrêt .

Mais loin d'être un problème, les énergies renouvelables , qui sont décentralisées , constituent un atout pour la France , moins d'interconnexions HT (du ressort de RTE) s'avèreront nécessaires , alors même qu'elles sont surabondantes du fait du doublement actuel des lignes 400 kv liées à la sureté des centrales nucléaires (notamment les liens direct de dernier secours de ces dernières avec les centrales hydroélectriques).
a écrit le 19/05/2020 à 11:04 :
ENEDIS a raison: il y aura une relance basée sur les énergies renouvelables, en ce moment il y a déjà 41 % du nucléaire français à l'arrêt (qu'il faut payer quand même) , dimanche c'était 56 % à l'arrêt .

Mais loin d'être un problème, les énergies renouvelables , qui sont décentralisées , constituent un atout pour la France , moins d'interconnexions HT (du ressort de RTE) s'avèreront nécessaires , alors même qu'elles sont surabondantes du fait du doublement actuel des lignes 400 kv liées à la sureté des centrales nucléaires (notamment les liens direct de dernier secours de ces dernières avec les centrales hydroélectriques).
a écrit le 19/05/2020 à 8:20 :
ok pour une écologie
mais en contre partie
des embauches et aucun licenciement ni même une mise en retraite anticipé
et ceux sur plusieurs décennie
pour vous obliger a avoir une vision a très long terme
et pas de recourt aux augmentation de tarif
a écrit le 18/05/2020 à 19:24 :
Et encore une khmer verte ! Une de plus, et au cœur du réacteur, si je puis dire !
a écrit le 18/05/2020 à 14:23 :
Il ne suffit pas seulement d'avoir des convictions, mais c'est surtout d'effectuer un bon diagnostic sur l'avenir et d' y répondre avec pragmatisme...
Et puis qu'est ce qu'on entend par la relance verte ? Des milliers d'éoliennes qui vont défigurer les paysages et dont personne ne veut sur son territoire.
a écrit le 18/05/2020 à 13:35 :
Vu le nombre de comentaires qui passent à la trappe, la censure verte a la main lourde. Ubu aime la planète !
a écrit le 18/05/2020 à 12:12 :
Pauvres de nous : la tarte aux épinards va être encore plus amère. Electricité plus chère, moins fiable, gouffre du déficit toujours plus profond...
Sans parler des menaces sur les libertés que l'action conjuguée des compteurs Linky et de l'idéologie pastèque permettront de porter à un niveau que même le confinement n'a pas égalé.
Tout ça pour sauver le capitalisme français, capable de survivre uniquement dans le domaine "écologique" où il n'y a pas de concurrence faute de rentabilité.
a écrit le 18/05/2020 à 11:37 :
"Les convictions sont pires que des prisons" Nietzsche
a écrit le 18/05/2020 à 10:46 :
Notre pays est en quasi ruine, nos voisins ne sont pas mieux et au lieu de "croissance" verte on ferait mieux de parler de démographie mondiale, sujet bien plus important que l'écologie. Ca va être le chacun pour soi dans quelques mois, et il est utile de ne pas mettre de freins écologiques à la reprise !!
Réponse de le 18/05/2020 à 13:36 :
bravo calamar . Le déconfinement passé les grandes incantations iront à la poubelle et l'instinct de survie fera son œuvre .
a écrit le 18/05/2020 à 10:20 :
A EDF la croissance verte devrait commencer :
1/ A combler ses déficits abyssaux (Plus de 30 milliards d'euros);
2/ A faire payer les 250.000 agents leur consommation d'électricité et de gaz au prix du marché et non 10% du coût, le surplus payé par le contribuable;
3/ A ouvrir à 100% le marché de l'électricité à tous les autres opérateurs et non à co ncurrence de 20% et 80% réservé à EDF.
4/ arrêter enfin de faire payer aux usagers une taxe soit disante sur l'écologie pour une dépense écologique qui n'existe pas encore.
Réponse de le 18/05/2020 à 15:45 :
Etes vous prêt à acheter votre électricité au tarif réel de l'éolien ?
a écrit le 18/05/2020 à 9:43 :
chacun vient placer ses billes
n'en deplaise a cette dame, la repirse ca sera le fait que la serveuse ou la receptionniste retrouve son boulot
et cette personne ne va pas s'improviser ouvriere en energie renouvelable du jour au lendemain
voila la difference entre chiffres macro et microeconomie appliquee

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :