Le jour où tout a commencé (1/5) : Chinon appuie sur le bouton nucléaire

 |   |  1167  mots
La centrale nucléaire de Chinon. / Reuters
La centrale nucléaire de Chinon. / Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pour cette série d'été, La Tribune raconte la première journée d'une aventure qui connait encore des rebondissements en 2013. Aujourd'hui, le 14 juin 1963. À l'époque, point de débat ou presque sur le nucléaire. Le commissariat à l'Énergie atomique, pilier du nucléaire français et fer de lance de la force de frappe, est associé à EDF pour développer une filière civile. C'est le site de Chinon, au bord d'une Loire capricieuse, qui va essuyer les plâtres de ce qui deviendra un pôle d'excellence de l'industrie française.

Edmond Ventre respire. Entouré de ses équipes campées devant l'énorme pupitre de commandes qui surveille à travers ses vitres le groupe turboalternateur, le patron de la centrale nucléaire de Chinon voit le témoin s'allumer : la turbine vient d'être couplée au réseau. Ce 14 juin 1963, EDF délivre ses premiers kWh nucléaires. Certes, on a déjà produit en France de l'électricité d'origine atomique, comme on disait à l'époque.

À Marcoule et au Bugey, le CEA expérimente depuis sept ans en grandeur réelle la filière dite du graphite-gaz (voir ci-dessous). Et il y a maintenant neuf mois, le 16 septembre 1962, le réacteur de Chinon, EDF1, protégé par cette énorme boule métallique de 55 mètres de diamètre plantée en bord de Loire, a divergé. « Pour la foule qui se pressait dans la salle de commandes, cela avait été le vrai moment d'émotion », se souvient Jean-Jacques Martin, chargé à Chinon de la formation du personnel à la radioprotection. Lorsque les barres de contrôle qui grimpent dans le réacteur s'arrêtent, que les noyaux d'atome d'uranium fissionnent en libérant des neutrons qui eux-mêmes vont fissionner... La réaction en chaîne.

Les crues par deux fois inonderont le chantier dont...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2013 à 11:49 :
Il n'y a pas eu besoin de débat puisque, et encore aujourd'hui et pour des années encore, les Français sont majoritairement favorables au nucléaire.
a écrit le 15/07/2013 à 23:00 :
Très agréable a lire
a écrit le 15/07/2013 à 21:54 :
Chinon est arrosée par la Vienne ... La Loire passe à Tours ... A 45 km !!!!
Réponse de le 16/07/2013 à 11:50 :
Non, Chinon est bien desservie par le Loire. Je l'ai visitée et c'est ce que les guides (et les cartes de France) disent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :