France : le solaire a bondi en 2010, l'éolien a stagné

Symboliquement, la France dispose désormais d'une puissance photovoltaïque installée et raccordée au réseau de 1.025 MW au 31 décembre 2010, selon le bilan définitif du Commissariat général au développement durable (CGDD), un peu plus élevé que les chiffres indiqués précédemment par le ministère de l'Ecologie. Soit une augmentation très importante de 235% par rapport au niveau enregistré 12 mois plus tôt (306 MW), mais très relative par rapport aux 8.000 MW installés par l'Allemagne sur la même période.

4 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Sur l'ensemble de 2010, une puissance de 719 MW a été raccordée estime le CGDD. En 2009, il avait répertorié une puissance raccordée de 185 MW. Le rythme de croissance du marché est donc près de 4 fois supérieur.
Toutes les régions de France sont en croissance. La Corse enregistre un décollage exceptionnel, puisque 13 des 14 MW raccordés sur l'île l'ont été en 2010 (+1.196% sur 12 mois). Sur les régions métropolitaines, le rythme de croissance du marché oscille entre +151% (Languedoc-Roussillon), et +440% (Aquitaine).
En termes de puissance totale raccordée en 2010, les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur (77 MW), Rhône-Alpes (72 MW) et Pays-de-la-Loire (70 MW) se distinguent. A l'inverse, Haute-Normandie (5 MW), Picardie (6 MW), Franche-Comté et Basse-Normandie (8 MW) sont les plus petits marchés de l'année.

60 % de la puissance installée dans le sud et l'ouest du pays
D'une manière générale, sept régions situées dans le sud et l'ouest du pays se distinguent clairement comme les régions phares. Elles représentent à elles seules 60% de la puissance cumulée raccordée à fin 2010 : Provence-Alpes-Côte d?Azur (115 MW), Pays-de-la-Loire (99 MW), Rhône-Alpes (98 MW) et Languedoc-Roussillon (96 MW), Aquitaine (82 MW), Midi-Pyrénées (80 MW) et Bretagne (51 MW). Par comparaison, les autres régions métropolitaines disposent d'un parc solaire inférieur à 30 MW chacune !
Dans les DOM, la croissance a été exceptionnelle en Guyane. À l'image de la Corse, 20 MW des 21 MW de ce territoire ont été raccordés l'année dernière. La Réunion est la première puissance solaire d'outre-mer avec un parc de 84 MW à fin 2010, devant la Guadeloupe (20 MW) et la Martinique (26 MW).

L'éolien en panne de dynamisme
Alors que le marché du photovoltaïque est en avance sur les objectifs fixés par le Grenelle, le marché de l'éolien peine à accélérer depuis trois ans. Son taux de croissance est stable depuis 2008, avec un rythme annuel de croisière autour de 1.100 MW supplémentaires.
Le pays dispose d'une puissance éolienne raccordée de 5,7 GW à fin 2010, selon les chiffres du Commissariat général du développement durable (CGDD). Autrement dit, pour atteindre les 19 GW d'éolien terrestre prévus en 2020, la France doit avoir, au minimum, un marché annuel moyen de 1.300 MW dans les prochaines années.
Le secteur doit donc faire mieux pour respecter les engagements du Grenelle. Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, a réitéré début février son souhait de voir un cadre propice au développement d'au moins 500 mâts installés par an (soit entre 1.250 et 1.500 MW par an, selon nos estimations). Il va falloir que le gouvernement traduise dans les faits cette volonté.
Plus précisément, la France a raccordé 1.108 MW de puissance éolienne en 2010, un rythme stable par rapport à 2009 (1.095 MW) et 2008 (1.044 MW).
Si la puissance solaire cumulée installée en France est très concentrée dans le sud et l'ouest du pays, l'éolien se concentre aussi principalement dans quelques régions phares : Champagne-Ardenne (848 MW), Picardie (767 MW) et Bretagne (652 MW).
Sur l'ensemble de l'année, la répartition des nouvelles installations sur le territoire a été encore plus inégale avec plus de 90 % des puissances nouvellement raccordées situées dans neuf régions, dont 64 % dans trois d?entre elles : Champagne-Ardenne, Bretagne et Pays-de-la-Loire.
Pire, des régions entières sont absentes de la carte à fin 2010 : Alsace, Aquitaine et Île-de-France n'ont aucune puissance éolienne raccordée. Et en 2010, les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Corse, Franche-Comté et Limousin ont été amorphes. Au 31 décembre 2010, une puissance éolienne de 3,7 GW était en attente de raccordement dans toute la France.

Le petit éolien reste dans sa niche
Le petit éolien (puissance inférieure à 36 kW) reste un marché de niche, selon les statistiques du CGDD. Au 31 décembre 2010, 242 installations sont répertoriées, cumulant une puissance de 2,1 MW. Le marché est en progression modeste de 17 % par rapport à fin 2009 estime le CGDD.
Fin 2009, le CGDD répertoriait 203 installations pour une puissance de 1,8 MW, en progression de 26 % par rapport à 2008. En 2010, le petit éolien a donc représenté 39 installations nouvelles, cumulant 0,3 MW. Le CGDD ne précise pas s'il s'agit seulement de la puissance raccordée au réseau, ou de l'ensemble de la puissance du petit éolien en France (installations raccordées + installations autonomes).

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.