Better Place revient à la charge en Chine

 |   |  330  mots
Copyright Reuters
Outre ses projets dans une dizaine de pays d'Europe, le très entreprenant Shai Agassi, fondateur du groupe de stations de recharge de véhicules électriques Better Place, consolide sa tête de pont en Chine. Après avoir l'an dernier noué une alliance avec le plus grand constructeur automobile indépendant chinois, Chery Automobile, il vient signer un accord avec la compagnie d'électricité publique China Southern Power Grid, n°2 chinoise, qui prévoit l'installation de stations d'échange de batteries dans cinq provinces du pays.

Better Place, né en 2007, chouchou des fonds d'investissements qui lui ont déjà accordé 750 millions de dollars, ne peut laisser échapper le plus grand marché automobile au monde, et dont le parc électrique, selon HSBC, dépassera celui du Japon en 2016 et celui des Etats-Unis en 2019.

Dans la région de Canton
Une première station pilote sera ouverte dans la région de Canton (Guangzhou) avant fin 2011, et une joint-venture devrait suivre. La mairie de Canton, également partenaire, s?engage elle à promouvoir les voitures électriques dans les flottes d'entreprises publiques et les taxis et à aider un constructeur local pour ses modèles électriques, Guangzhou Automobile Industry Group.
Le patron de la compagnie, Zhao Jianguo, a expliqué sa préférence pour le modèle de Better Place, à savoir des stations où les conducteurs échangeront les batteries déchargées contre des batteries pleines, plutôt que parier sur les seules bornes de recharge, bien plus lentes et selon lui plus coûteuses.

La Chine offensive sur les voitures électriques
Depuis 2009, la Chine pousse l?arrivée des voitures électriques sur ses routes, avec des primes à l'achat les plus élevées au monde, un projet pilote d?un millier de voitures électriques dans 10 villes par an, et l?ambition de parvenir à 10% de voitures électriques dans 10 ans. En janvier dernier, Pékin a présenté un plan pour créer d?ici 2020 au moins 10 millions d?emplacements de parking pour véhicules électriques, dotés de prises de courant.
La première compagnie d?électricité chinoise, la State Grid Corporation of China, compte elle installer 2.400 stations de recharge ou d?échange de batteries ainsi que 220.000 bornes d?ici à 2015, en tablant sur 500.000 voitures électriques en circulation pour 2015.
Better Place veut installer des stations d?échange (batteries vides contre batteries chargées, le tout en 5 minutes), pour éviter aux conducteurs l'attente de la recharge classique, pour un forfait mensuel non négligeable ? au Danemark, premier pays, test, il sera de 200 à 400 euros par mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :