Schneider s'affirme comme un acteur global des "smart grids"

 |   |  559  mots
Copyright Reuters
Le français lance une OPA sur Telvent, éditeur espagnol de logiciels de gestion de l'eau, de l'électricité ou des transports.

Schneider Electric renforce ses ambitions sur le marché prometteur des « smart grids » (réseaux de distribution d'électricité intelligents). Au lendemain de sa prise de participation de 74 % dans l'indien Luminous (onduleurs et systèmes de stockage), et après une série d'acquisitions plus modestes, le leader européen de la gestion de l'énergie lance une offre de rachat amicale sur Telvent. Cet éditeur espagnol de logiciels spécialisés dans la gestion des infrastructures critiques (eau, électricité, transports), coté au Nasdaq, a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 753 millions d'euros et une marge de 15,2 %. L'offre s'élève à 1,4 milliard d'euros (2 milliards de dollars), soit 40 dollars par action, et une prime de 36 % sur le cours moyen des trois derniers mois. Actionnaire à 40 %, le groupe de BTP espagnol Abengoa s'engage à apporter sa participation. Les deux entreprises, dont les offres sont complémentaires, se connaissent bien. Elles sont souvent associées, notamment dans les réseaux électriques intelligents (smart grids). Cette intégration verticale entre les solutions Schneider, positionnées sur la gestion en temps réel, et celles de Telvent, plus axées sur la gestion opérationnelle, permettront au français de proposer une offre complète. La capacité de gérer les flux critiques en milieu urbain est un des piliers de l'offre « smart cities », un marché qui aiguise de nombreux appétits.

Synergies attendues

Présents sur les mêmes segments, souvent auprès des mêmes clients, les deux groupes interviennent à des niveaux différents. Telvent apporte une brique logicielle essentielle, intermédiaire entre la solution Schneider et le progiciel du client. « Nous serons désormais en mesure de proposer une offre intégrant le hardware (la transmission), les services et le software (les logiciels) », a ainsi précisé le président du directorie de Schneider Jean-Pascal Tricoire lors d'une conférence de presse. Une bonne façon d'élargir la base de clients captifs (notamment dans l'eau et l'énergie), aujourd'hui partagée entre les deux groupes. Il attend également d'importantes synergies de la complémentarité géographique, avec une forte présence de Telvent en Amérique du Nord et du Sud, et la possibilité de se développer plus rapidement en Europe, en Asie-Pacifique et dans les marchés émergents où Schneider est déjà bien implanté. Globalement, les synergies attendues sont évaluées entre 50 et 60 millions d'euros d'Ebita d'ici à 2016.

« Cette opération permet à Schneider d'élargir son offre au software sur des marchés matures tout en répondant à une forte demande des marchés émergents », observe Olivier Ken, analyste à la Financière de Champlain, un fonds petit actionnaire de Telvent. « C'est un modèle économique intéressant, avec une croissance régulière, des barrières à l'entrée élevées et des revenus récurrents », ajoute-t-il. « Au-delà du smart grid en tant que tel, grâce à ce bond significatif dans la partie logicielle, Schneider continue de se positionner comme un acteur global de l'efficacité énergétique », analyse Jean-Philippe Tridant Bel, directeur associé en charge de l'énergie au sein du cabinet Alcimed. Cette OPA s'inscrit dans une série d'acquisitions menées par de grands groupes et a été amorcée par le géant suisse spécialisé dans les technologies de l'énergie ABB avec le rachat en mai 2010 du fournisseur américain de logiciels dans l'énergie Ventyx.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2011 à 8:34 :
Serait-il possible que le journaliste de la tribune puisse donner une définition dece que le vocable "Smart Grid" veut dire et en particulier quelle fonction de gestion réseau il s'agit? A l'échelle d'un pays ou d'un continent?? Un dispatching amélioré avec des fonctions délestages qui existent déjà à l'échelle des consommateurs industriels!
A vous lire
a écrit le 04/06/2011 à 8:39 :
Alstom, Areva, Edf et les autres se font prendre de vitesse. Schneider y a mis le prix.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :