Faudra-t-il couvrir d'éoliennes un quart de la France ?

Dans un ouvrage traduit en français cette année sous le titre " L'énergie durable, pas que du vent" (de boeck) David J.C.MacKay, professeur de physique britannique et membre du comité à l'énergie et au changement climatique au sein du gouvernement, s'efforce de démontrer de façon scientifique et simple que de nombreux fantasmes entourent les énergies renouvelables.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

100 % du territoire français cultivé pour transformer la biomasse en énergie, un quart du territoire couvert d'éoliennes,  moitié moins (soit 12,5 %) s'il s'agit de panneaux photovoltaïques...ce sont les surfaces qui seraient nécessaires pour alimenter complètement l'Hexagone en énergies renouvelables. David J.C.MacKay, professeur de physique à l'université de Cambridge, ne prétend pas à une maîtrise universitaire de l'énergie. En revanche, ce passionné d'arithmétique, par ailleurs totalement convaincu de la réalité du réchauffement climatique et du rôle qu'y jouent les énergies fossiles, tient à rappeler quelques ordres de grandeur afin de tordre le cou aux illusions des écolos, et même de très sérieux tenants de la croissance verte.

Des exemples piochés dans la vie quotidienne

Il le fait dans « L'énergie durable, pas que du vent ! » rédigé en 2008, publié à la fois sur papier et en accès libre sur Internet. Il s'en est vendu 70.000 exemplaires. Dans l'année suivant la publication, il était nommé au département de l'énergie et du changement climatique au gouvernement britannique. La traduction française a été réalisée cette année par une équipe de bénévoles, tout comme les versions allemande, slovaque, polonaise, japonaise, espagnole ou hongroise.

L'auteur prévient d'emblée qu'il a procédé par estimations et calculs arrondis, en piochant ses exemples dans la vie quotidienne, afin de privilégier la pédagogie de ses démonstrations. Il rappelle par exemple qu'un aller-retour transatlantique en avion correspond en moyenne à 2 tonnes de CO2 par passager, pour une consommation moyenne annuelles d'environ 8 tonnes par Européen.

Des énergies renouvelables, mais aussi du nucléaire et du captage de CO2

Au vu des calculs détaillés dans l'ouvrage, on comprend que les performances actuelles des énergies renouvelables ne permettent pas d'envisager qu'elles fournissent 100 % de la consommation française. Et même si, depuis, certaines technologies ont bien progressé, cela ne change pas radicalement la donne, d'après David J.C.MacKay. « Les coûts vont continuer à baisser, ce qui est une bonne chose, reconnaît-il. Mais les lois de la physique sont immuables et selon lui, les performances actuelles sont déjà proches des limites physiques : le photovoltaïque ne pourra pas dépasser un rendement de 31 %, et on est déjà à plus de 20 %. Dans l'éolien, des prototypes à voile permettent de diviser par cinq la quantité de matière nécessaire, et donc le coût. Mais cela ne change rien à l'emprise au sol.

Conclusion : « Le nucléaire occupe beaucoup moins de place et a une durée de vie bien plus longue. » Mais à ses yeux, c'est surtout le captage et stockage de CO2 qui apporteront une part importante de la solution. « C'est essentiel étant donné la quantité d'énergies fossiles à bas coûts disponibles. »

La certitude d'un prix du carbone durablement élevé

Côté économies d'énergie, la rentabilité des investissements reste aussi incertaine que l'évolution des coûts. Mais dans tous les cas, les économies réalisées au fil du temps viendront compenser l'investissement de départ. Reste à trouver les bons modes de financement, d'autant plus que ce ne sont pas toujours les mêmes personnes qui consentent les investissements et bénéficient des économies...

« Seul un prix du carbone dont on sait qu'il sera durablement élevé constitue une incitation efficace à l'investissement », ajoute David J.C.MacKay. Or, force est de constater que le marché européen d'échange de quotas n'a pour l'heure pas montré sa capacité à crée ce signal. On comprend que David J.C.MacKay pencherait plutôt pour un système de taxe, dont le prix plancher fixé pour le CO2 en Angleterre n'est d'ailleurs pas très éloigné.


 


 


 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 79
à écrit le 19/12/2012 à 18:12
Signaler
Pourquoi vouloir toujours dresser un tableau noir pour l'éolien dont les avantages ne sont plus à lister (toujours du vent quelque part, pas de CO2 ni radioactivité, emploi local et non délocalisable, taxes importantes pour les locaux, bouclier contr...

le 21/12/2012 à 11:57
Signaler
Pour retrouver les chiffres clés des énergies renouvelables et notre consommation qui peuvent soutenir votre discours positif..... avec un compte qui est bon, téléchargez gratuitement ce livre sur www.amides.fr . Je ne connais aucun autre livre de ce...

le 17/01/2013 à 13:36
Signaler
éolien = 0% de CO2 ?? c'est oublier d'être rationnel ! Car il faut toujours faire un bilan global d'un moyen de production/consommation en englobant l'étude, la fabrication, l'entretien et le démantèlement/recyclage en fin de vie ! C'est justement ce...

à écrit le 19/12/2012 à 5:45
Signaler
Des outils comme Switch sont sans doute plus évolutifs et utiles pour choisir les mix énergétiques optimaux en fonctions de nombreux paramètres qui manquent dans le livre cité, aux conclusions retenues par l'article de la Tribune peu satisfaisantes c...

le 24/11/2014 à 23:05
Signaler
Je ne vois pas ce que cette décision de justice a d'encourageant pour l'emploi local. L'ancienne entreprise a été vendue par appartements et la marque rachetée par des crowdfunders qui peuvent l'exploiter comme ils veulent.

à écrit le 18/12/2012 à 18:11
Signaler
Dans les commentaires précédents, il y a 4 points qui expliquent les écarts de calcule des surfaces photovoltaïques nécessaire pour fournir l'énergie que la France consomme actuellement. 1) Une formulation pas précise dans l'article, entre temps c...

à écrit le 17/12/2012 à 19:09
Signaler
La réponse à la question "Faut-il couvrir un quart de la France avec des éoliennes?" est oui. Même un quart semble faible, quand on voit qu'il faut au moins 2000 éoliennes pour remplacer 1000MWé nucléaires, quand on prend en compte le fait qu'elles s...

le 17/12/2012 à 21:55
Signaler
Tout faux : il ne s'agit pas de couvrir la moitié de la France d'éoliennes mais d'utiliser au mieux toute la panoplie des énergies renouvelables qui est vaste + l'efficacité énergétique. En terme de coût le nucléaire actuel type EPR n'est déjà plus c...

le 18/12/2012 à 18:38
Signaler
@ Julien N'utiliser qu'une seule source renouvelable ou les panacher ne change absolument rien au problème des surfaces nécessaires, tant que vous cherchez à remplacer la même quantité d'hydrocarbures (voire la même quantité d'hydrocarbures et de nuc...

le 19/12/2012 à 3:10
Signaler
D'accord sur la densité énergétique des quelques 250 millions d'années et conditions particulières de formation du pétrole qui lui donnent un bien pire rendement plus de 1000 fois inférieur à ceux du solaire ou de l'éolien ! mais c'est justement là q...

à écrit le 17/12/2012 à 15:12
Signaler
Comme je l'ai déjà expliqué à un autre internaute en réponse à un commentaire, cet article a été rédigé suite à une INTERVIEW de visu de Mr MacKay qui a cité POUR LA FRANCE les chiffre suivants : 100 % du territoire pour la biomasse, 25 % pour l'éoli...

le 18/12/2012 à 13:47
Signaler
@Dominique Pialot Merci d'avoir corrigé dans votre article "un quart du territoire couvert d'éoliennes, la moitié s'il s'agit de panneaux photovoltaïques" par "un quart du territoire couvert d'éoliennes, moitié moins (soit 12,5 %) s'il s'agit de p...

le 18/12/2012 à 15:22
Signaler
Cette précision était véritablement nécessaire. La surface indiquée pour les panneaux photovoltaïques reste malgré tout notablement surévaluée.

à écrit le 17/12/2012 à 9:59
Signaler
L'article contient une grosse erreur dans la phrase "100 % du territoire français cultivé pour transformer la biomasse en énergie, un quart du territoire couvert d'éoliennes, la moitié s'il s'agit de panneaux photovoltaïques...ce sont les surfac...

à écrit le 17/12/2012 à 9:56
Signaler
L'article contient une grosse erreur dans la phrase "100 % du territoire français cultivé pour transformer la biomasse en énergie, un quart du territoire couvert d'éoliennes, la moitié s'il s'agit de panneaux photovoltaïques...ce sont les surfac...

à écrit le 17/12/2012 à 9:55
Signaler
L'article contient une grosse erreur dans la phrase "100 % du territoire français cultivé pour transformer la biomasse en énergie, un quart du territoire couvert d'éoliennes, la moitié s'il s'agit de panneaux photovoltaïques...ce sont les surfac...

à écrit le 17/12/2012 à 8:18
Signaler
On a vu ici pas mal de commentaires sur le livre de David Mackay par des gens qui ne l'ont pas lu! Voici un lien vers des recommandations par des lecteurs: http://www.amides.fr/recommandations.html

à écrit le 17/12/2012 à 7:14
Signaler
Les énormités contenues dans l'article concernant les surfaces consommées par les énergies renouvelables et en particulier par les panneaux photovoltaïques (qui devraient selon l'article couvrir la moitié de la France si on voulait assurer l'autonomi...

à écrit le 16/12/2012 à 21:51
Signaler
J'adore ce livre. Meusi-Meusa, dans ce livre vous trouverez tous les chiffres clés sur "notre système consommatrice actuellement imposé". Et oui, ce n'est pas gagné : l'abandon du charbon, gaz et pétrole avec 90 % d'ici 2050. Les options pour réduir...

le 19/12/2012 à 3:17
Signaler
Pourquoi chauffer des espaces alors que les animaux font mieux ! Il suffit de porter des vétements adaptés et ce n'est pas le choix qui manque avec tous les tissus dits techniques etc sans parler du poil de Caribou qui est sans doute le plus chaud au...

à écrit le 16/12/2012 à 12:37
Signaler
Les chiffres avancés ne font que réduire les espérances en terme de transition énergétique. Il est facile de mettre le problème sur l?encombrement et l'inefficacité des nouvel énergie. Le réel problème est le système consommatoire actuellement imposé...

le 16/12/2012 à 13:39
Signaler
oui les solutions sont beaucoup plus comportementales et sociétales que technologiques, c'est qu'on bien compris les rédacteurs du scénario www.negawatt.org

à écrit le 16/12/2012 à 12:22
Signaler
une vingtaine d'éoliennes, près de chez moi ,qui tournent (quelques fois) à 30% depuis 3ans.Il faudrait réflèchir avant de faire ce type d'investissement!

à écrit le 16/12/2012 à 12:19
Signaler
MacKay n'est pas le premier à comprendre l'inutilité de ce qu'on appelle les énergies nouvelles (au moins selon la Grenelle). Ce n'est que la pâture jetée aux écolos. Pour moi, seule l'électricité solaire produite entre les deux tropiques peut appo...

le 16/12/2012 à 13:27
Signaler
Lisez son livre : vous verrez qu'il parle aussi du solaire venant des déserts.

à écrit le 16/12/2012 à 10:26
Signaler
Chaque atome renferme une énergie CONSIDÉRABLE. Notre avenir est dans la fusion nucléaire, que les intégristes de la chlorophylle le veuillent ou non. Ils n'ont que quelques pour cents des votes et veulent imposer leur point de vue à tout le monde, c...

le 16/12/2012 à 12:04
Signaler
Même si on y mettait toutes les capacités d'investissement du monde, la fusion nucléaire ne serait pas prête avant au mieux 60 ou 80 ans. Parce que pour faire certaines choses (par exemple, tester la résistance de matériaux à un bombardement permanen...

le 16/12/2012 à 12:24
Signaler
@holidays. Vous êtes vraiment contre tout. Partez donc en vacances

le 16/12/2012 à 12:53
Signaler
Relisez mes différentes contributions, vous verrez que je suis en faveur de plein de choses. Mais je reconnais : je suis contre les âneries, et pour dire la vérité des faits. Et sur ce plan-là, j'avoue être aussi têtu que les faits eux-mêmes. Même si...

le 17/12/2012 à 22:10
Signaler
La fusion est un pari absolument pas gagné d'avance comme beaucoup de scientifiques très compétents le rappellent ou comme l'avait amplement souligné Charpak pourtant très pro-nucléaire. Par contre ce qui est sûr c'est que çà coûte énormément et qu'i...

à écrit le 16/12/2012 à 10:11
Signaler
Article interessant et je l'avoue je n'ai pas lu le livre. Si j'ai bien compris le nucléaire fait parti des solutions car il prend moins de place car il est plus centralisé . Certe mais les perte d'éléctricité en ligne sont elles évaluées. Quelle est...

le 16/12/2012 à 11:53
Signaler
Le livre présente le solaire, l'éolien, l'hydroélectrique, le marémoteur... comme des solutions possibles tout autant que le nucléaire, ou encore les hydrocarbures avec capture et séquestration du carbone. Le nucléaire n'est pas particulièrement mis ...

le 17/12/2012 à 22:21
Signaler
Ce livre n'intègre pas les données et technologies en pointe et n'évoque pas l'économie qui est pourtant un critère important dans les choix faits par la société. Ainsi on ne parle pas de solaire plasmonique mais de classiques panneaux, on fait repos...

le 18/12/2012 à 19:42
Signaler
@Kevin Il faut beaucoup de temps entre le développement d'une nouvelle technologie, et son déploiement à grande échèle. Heureusement il y a des nouveautés depuis 2008, mais ces pistes prometteuses n'ont pas changé la donne fondamentalement. Tous les ...

le 19/12/2012 à 3:26
Signaler
Sur certains sauts technologiques, non pas de temps que celà ! Regardez la vitesse à laquelle la Chine s'est placée en leader actuels des énergies solaire et éolien par exemple avec 3 premiers groupes mondiaux dans le solaire et leur stratégie dans l...

à écrit le 15/12/2012 à 23:41
Signaler
Si le titre de l'article et les calculs annoncés dans le livre ne sont pas fait pour effrayer les "braves grenouilles" Françaises, alors qu'on me dise quel est leur but ? Car au rythme actuel d'installation des éoliennes et panneaux solaires il faud...

le 16/12/2012 à 0:44
Signaler
Réponse à l'emporte-pièce, sans connaître le contenu du livre. L'auteur du livre se revendique ni pro-nucléaire ni antinucléaire, juste pro-arithmétique. Et il s'affiche clairement pro-éolien. Soit dit en passant, je remarque que vous ne critiquez pa...

le 16/12/2012 à 9:56
Signaler
Il faut faire une distinction entre le contenu du livre de David Mc Kay et l'article ci-dessus qui le reflète très mal. Le contenu du livre est dans l'ensemble objectif, bien que certains chapitres mériteraient une mise à jour, en particulier sur le ...

le 16/12/2012 à 13:34
Signaler
@ jl 33, oui en effet c'est surtout cet article qui est particulièrement malsain. Le livre l'est aussi en partie aussi dans la mesure ou les estimations sur le solaire sont fausses: en France il suffit de 3000 km2 de panneaux solaires pour produire t...

le 17/12/2012 à 0:51
Signaler
Euh, vous réalisez combien ça recouvrirait ? Et puis le problème du solaire, on peut le voir en Allemagne, c'est aussi sa concentration sur la mi-journée. En ce moment pendant l'hiver, 50% de la production de la journée y est réalisée sur les 2h30 en...

le 19/12/2012 à 3:31
Signaler
En réunion au Sénat récemment (visible sur LCP), les intervenants énergéticiens rappelaient quand même et c'est honnête de leur part que l'an dernier sans les allemands et leur solaire qui s'est très bien comporté et éolien le système français aurait...

à écrit le 15/12/2012 à 22:03
Signaler
Prof. David JC Mackay est depuis 2008 le conseiller scientifique en chef au ministère d'énergie et du changement climatique anglais ( DECC ). Le DECC a crée un calculateur pour évaluer l'effet de différents propositions de la transition énergétique 2...

à écrit le 15/12/2012 à 19:04
Signaler
Face à notre addiction à l'énergie pas chère ... pour l'instant , pas de certitudes mais des convictions ! Un titre suffit à lui seul : "facteur 4" inspiré du "club de Rome" où le maître mot est la DIVISION par quatre de notre consommation d'énergie....

le 17/12/2012 à 1:02
Signaler
Cette fascination pour l"Allemagne, qui émettait en 2011 15 fois plus de CO2 par KWh que nous, et avec l'augmentation du charbon en 2012,ça ne va pas s'améliorer, c'est étrange. Peut-être est-ce parceque l'Espagne et le Portugal qui ont investi énorm...

le 19/12/2012 à 3:55
Signaler
On obtient des rendement d'électrolyse de plus de 85% donc vos chiffres finaux de 30% après reconversion, sans tenir compte de plusieurs paramètres que l'on peut encore optimiser se basent sur des données faibles. Pour le stockage d'hydrogène dans le...

à écrit le 15/12/2012 à 18:33
Signaler
Le jour ou le consommateur francais paiera 0,25 euro le Kwh comme ses voisisns on observera à coup sûr une tres forte chute de la consommation totale due en grande partie au chauffage électrique tres répandue , une herésie car il faut une ca...

le 15/12/2012 à 19:32
Signaler
On cite toujours l?Allemagne en exemple, pourtant l?Allemagne émet plus de 9 t de CO2 par habitant contre 6 pour la France. Par ailleurs l'Allemagne subventionne la production d'électricité à base de lignite nationale qui est un très mauvais combusti...

le 15/12/2012 à 23:32
Signaler
Delenda c'est un peu shématique votre opinion ;o) : l'Allemagne est un pays où la part industriellle est plus forte qu'en France qui s'est tournée plutôt vers les services. Si l'on tient compte de la part d'émissions de gaz à effet de serre que la Fr...

le 17/12/2012 à 1:14
Signaler
En 81, nous avons tenté de relancer le charbon français, et constaté que nos mines étaient complètement vides. Peut-être que nous ne ferions pas mieux que les Allemands si nous avions autant de charbon/lignite dans notre sol qu'eux. Le solde des expo...

à écrit le 15/12/2012 à 16:33
Signaler
Deux ouvrages pour permettre de comprendre comment, dans le Nord de l'Europe, on va réussir ce que le Sud n'imagine même pas être possible... "Libérer la Suisse des énergies fossiles, des projets concrets pour l'habitat, les transports et l'électrici...

le 16/12/2012 à 20:56
Signaler
Les pays en question ont surtout une population faible et des montagnes, ce qui pleur permet d'utiliser massivement l'énergie hyrdaulique. En France, on a construit tous les barrages possibles, si on veut en faire d'autres il va falloir évacuer Annec...

le 19/12/2012 à 13:53
Signaler
@Adsd: Votre remarque est valable pour la Norvège, la Suède ou la Finlande. Mais certainement pas pour la Suisse, l'Autriche, le Danemark et l'Allemagne, tous bien plus densément peuplés que la France. Dans les Alpes françaises ou les Pyrénées, les b...

à écrit le 15/12/2012 à 13:45
Signaler
Traduit cette année, mais ce rapport date de 2006, donc avant la crise, et aussi avant l'augmentation du prix de l'énergie (le barril en 2006 était encore à 40-50$ contre 110$ en 2012) Néanmoins, certains chiffres sont réalistes, et penser qu'on s'e...

à écrit le 15/12/2012 à 13:39
Signaler
Et l'intermittence du vent? Il suffit de regarder la puissance fournit par l'éolien en septembre 2012. Imaginons que la France ait 10 fois plus d'éoliennes avec une puissance de 70 000 MW. On voit pendant pendant une vingtaine de jours en septembre, ...

le 15/12/2012 à 22:57
Signaler
Ce qu'il faut comprendre c'est que dans 5 ans l'Allemagne aura au moins 100 GW de capacité éolien + solaire, dans 15 ans ils auront 200 GW. Donc certains jours ils produiront 2 à 5 fois fois plus d'électricité que leurs besoins et l'électricité ne va...

le 17/12/2012 à 1:24
Signaler
En dehors du problème du rendement, qui conduit à multiplier par 3 l'investissement éolien et les surfaces qu'il occupe, prendre les chiffres de Mackay, les multiplier par 3, il y a aussi le fait que l'équipement de conversion coûte extrêmement cher,...

à écrit le 15/12/2012 à 13:35
Signaler
Sur la diffèrence entre la surface occupée par les centrales solaires au sol et le calcul théorique de surface nécessaire aux seuls panneaux, il faut savoir qu'une centrale au sol ne recouvre pas l'espace annoncé en panneaux solaires, il a de la plac...

à écrit le 15/12/2012 à 13:34
Signaler
L'éolien est une technique totalement dépassée techniquement. Son seul avantage est de sponsoriser des emplois industriels ! Les français font alors l'effort financier pour maintenir quelques milliers d'emplois sans aucune perpective pour pallier à l...

à écrit le 15/12/2012 à 12:56
Signaler
Record de production électrique éolienne hier avec 5758 MW à 15h30 et une production supérieure à 4000 MW à partir de 7h15 et jusqu'à minuit (4700 à cette heure). La puissance crète installée est d'environ 7200 MW.

à écrit le 15/12/2012 à 11:06
Signaler
Les calculs de ce féru d?arithmétique semblent en effet un peu rapide, aurait-il mélangé les virgules ? Par exemple, les éoliennes offshores qui doivent être construites d?ici 2020 en France, et qui par définition ne sont pas implantées sur la surfa...

à écrit le 15/12/2012 à 2:15
Signaler
Ultra compétitif l'éolien par rapport à l'EPR ! Au Brésil l'éolien est à 42,16 $ le MGW/h à comparer aux 110 euros / MGW/h en France et 150 à 220 euros en Grande-Bretagne ! : http://www.bloomberg.com/news/2012-12-14/four-developers-sign-wind-contract...

à écrit le 15/12/2012 à 2:11
Signaler
...regardez donc comment nos voisins Germaniques vont résoudre les problèmes de stockage/intermitence de l'électricité d'origine éolienne et solaire; au passage vous remarquerez que cette technologie peut aussi solutionner une bonne partie de la poll...

à écrit le 15/12/2012 à 2:05
Signaler
Très facile de démontrer que ce livre est une escroquerie et une insulte au lois de la physique. Rien que sur le solaire, ce soit disant prof de physique "démontre" qu'il faut couvrir la moitié de la France c a d qu'il faut 250 00 km2 de panneaux sol...

le 15/12/2012 à 18:33
Signaler
à Jiplouf. Le kwcrête est l'unité de référence pour apprécier l'évolution du photovoltaïque (voir le site solarserver) ; la surface nécessaire pour obtenir un kwcrête dépend des performances des panneaux . Les faibles rendements cités ci-dessus sont ...

à écrit le 15/12/2012 à 1:23
Signaler
Cet article, je trouve, déforme totalement le propos de ce livre et de son auteur. Le message de ce livre, c'est : - Notre consommation d'énergies (et pas seulement d'électricité !), c'est au bas mot quelque chose comme 120 ou 130 kWh par jour et p...

à écrit le 15/12/2012 à 0:20
Signaler
jamais lu autant d'absurdités sur les énergies renouvelables. Personne n'a jamais envisagé de faire tourner un pays juste sur les nouvelles énergies, par contre la France est le seul pays dont 80% de l?électricité vient d'une seule source, le nucleai...

le 15/12/2012 à 23:15
Signaler
@ Amnésique : ce n'est pas comme celà qu'on développe un mix énergétique intelligent. Vous dressez un tableau shématique de ce que certaines personnes opportunistes font çà et là. D'autres régions ont une approche mieux planifiée : par exemple tout p...

à écrit le 15/12/2012 à 0:10
Signaler
Un peu plus sérieux comme études et pour mémoire : Les énergies renouvelables peuvent subvenir aux besoins des populations quelles que soient les conditions 99,99% du temps avec des coûts raisonnables, comme l'a amplement démontré sous 28 milliards d...

à écrit le 14/12/2012 à 23:57
Signaler
C'est encore une de ces études partisanes qui n'est pas à jour des technologies et qui a un objectif commercial et de lobbying, donc sans intérêt de fond. Le solaire dont le rendement ne dépasserait pas les 31 % : ce n'est pas le cas par exemple et e...

le 15/12/2012 à 23:04
Signaler
@ Jiplouf : effectivement je ne l'ai pas lu en entier sauf plusieurs passages après votre intervention donc merci. Je réagissais par rapport aux commentairex de la Tribune un peu légers. Mais vous l'avez-vous lu en entier ?!... ;o) Toutefois je trouv...

à écrit le 14/12/2012 à 22:43
Signaler
on va dire non aux éoliennes qui défigurent et polluent notre beau pays et oui au gaz et au pétrole de schiste. Marre des écolos qui bousillent LES SITES de notre beau pays AVEC CES EOLIENNES HIDEUSES et si peu productives

à écrit le 14/12/2012 à 22:10
Signaler
Quoi, comment, la production de vent de l'assemblée et du sénat français ne suffit pas à alimenter la planète :-)

à écrit le 14/12/2012 à 21:21
Signaler
Vite ! Il faut réouvrir Fessenheim !

à écrit le 14/12/2012 à 21:21
Signaler
Comment n'y avons nous pas pensé plus tôt ? Evidemment, les taxes sont la solution à tous les problèmes !!!

à écrit le 14/12/2012 à 20:11
Signaler
ben oui , il faut meme les enfouir

le 21/10/2014 à 5:54
Signaler
article qui reprend toujours les mêmes explications historiques qui ne sont pas fausses mais qui ne sont pas non plus suffisantes pour comprendre l'attitude de l'Allemagne. je suis toujours surpris de voir les français, champions du monde des intérêt...

à écrit le 14/12/2012 à 19:57
Signaler
C'est un ouvrage un peu partisan quand même car 1/4 de la France couvert d'éoliennes c'est pour 100% de production en éolien se qui est stupide. Les allemands se pose moins de question on verra bien si le théoricien prof en physique a raison ou pas e...

le 15/12/2012 à 18:16
Signaler
Je ne vois pas ce qui vous donne a penser que ce livre se résume par "l'eolien c'est pas efficace", j'ai interviewe l'auteur pour ecrire cet article et je suis parfaitement consciente que tel n'est pas son propos. En outre je me permets de vous faire...

le 15/12/2012 à 22:35
Signaler
@ Dominique Pialot Il y a méprise : vous parlez ici de ma réaction à ce que disait un autre internaute 2 lignes plus haut (Julien, 15/12/2012 à 00:07 : "ce n'est pas une solution efficiente"). J'ai effectivement fait un commentaire critique vis à vi...

le 16/12/2012 à 12:21
Signaler
@holidays: vous avez vraiment le don d'embrouiller tout le monde. Finalement, on ne sait plus ce que vous voulez démontrer.

le 17/12/2012 à 0:11
Signaler
Dans ma réaction ci-dessus, ce que je veux montrer est simple : manifestement, Dominique Pialot, qui a écrit cet article, a fait une erreur en retranscrivant le discours de MacKay au sujet du photovoltaïque. Parce que si on reprend le discours de Mac...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.