L'éolien devant les centrales à gaz aux Etats-Unis en 2012

Alors que le crédit d'impôt favorable à l'éolien s'éteint le 31 décembre prochain et que l'incertitude plane sur sa reconduction, les installations de fermes éoliennes se multiplient aux Etats-Unis. Fin novembre, et pour la première fois, ces nouvelles capacités de production avaient déjà dépassé celles des centrales à gaz installées dans l'année, laquelle pourrait s'achever sur un record évalué entre 8 et 12 gigawatts (GW).

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

6.519 mégawatts (MW) d'éolien installés entre le 1er janvier et le 30 novembre 2012 aux Etats-Unis, contre 6.335 pour les capacités de production d'énergie à base de gaz naturel. C'est la première fois que le phénomène se produit. Il est d'autant plus remarquable qu'il survient dans un contexte très favorable au gaz, très compétitif grâce aux quantités importantes de gaz de schiste exploitées sur le sol américain.

Raccordement impératif avant le 1er janvier

Mais cet avantage est compensé - momentanément du moins - par l'imminence (au 31 décembre prochain) de la fin du PTC (production tax credit). Cette subvention à l'énergie éolienne, qui permet de rémunérer les producteurs 2,2 cents de dollar par kilowattheure produit pendant 10 ans, pourrait être prolongée par le Congrès, comme cela s'est produit dans le passé à plusieurs reprises. Mais dans l'incertitude, les développeurs se hâtent de mettre la dernière main aux constructions et de faire raccorder leurs installations avant la date couperet du 1er janvier.

 88% de baisse en cas de fin définitive du crédit

Ce qui donne à penser aux observateurs que la ruée de fin d'année pourrait être tellement intense qu'elle aboutirait pour l'année complète à une capacité additionnelle installée allant de 8 GW à 12 GW, selon les analystes de Bloomberg New Energy Finance (BNEF)
Pour certains opposants des énergies renouvelables, la rapidité de cette progression serait la preuve que la filière éolienne n'a plus réellement besoin de subvention. Pourtant, BNEF s'attend à un véritable effondrement (jusqu'à -88% et une capacité totale installée ne dépassant pas 1,5 GW) dans le cas où le PTC ne serait pas reconduit. Pour éviter cette situation, qui entraînerait selon elle la destruction de 37.000 emplois, l'association américaine de l'éolien a d'ailleurs proposé un schéma d'extinction progressive du crédit qui s'étalerait sur une durée de 6 ans.

La France bat des records de production

En France, où la capacité installée totale ne dépasse pas 7.200 MW et où les installations ne cessent de diminuer depuis quelques années, la production éolienne bat record sur record. Le dernier date du 27 décembre avec 5982 MW produits à 16h15, soit 8% de l'électricité produite à ce moment-là. Les deux précédents records avaient été établis quelques jours auparavant (le 14 décembre à 15h30) et en janvier 2012. Au mois de décembre, le parc éolien français a couvert 4% de nos besoins en électricité, un taux qui a atteint environ 3% sur l'ensemble de l'année 2012.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 08/01/2013 à 17:03
Signaler
les Etatsuniens semblent satisfaits de la subvention actuellement accordée; elle ne représente pourtant que 20% du tarif de rachat français, et sur seulement 10 ans. Est-ce que les promoteurs français ne se sucreraient pas sur notre dos?

à écrit le 07/01/2013 à 11:27
Signaler
Dans quelques années, l'éolien sera abandonné (fin des subventions) et nous nous trouverons avec des champs d'éoliennes à l'abandon, rouillées, pourrissantes et qui polluront définitivement nos paysages. Les hommes sont comme ça : il faut qu'ils fass...

le 07/01/2013 à 15:32
Signaler
Ce sera quand même plus facile à démonter que les centrales nucléaires....

à écrit le 30/12/2012 à 1:30
Signaler
Entre le sénat et l'assemblée nationale, j'espère que la France est en 1ere place pour la production de vent :-)

le 30/12/2012 à 9:42
Signaler
Vous vous répétez beaucoup Patrick ! Merci d'élever le niveau la prochaine !

à écrit le 29/12/2012 à 22:56
Signaler
En plus de l'éolien et des autres énergies renouvelables il est nécessaire de rattraper notre retard en France dans la filière HYDROGENE (en plus de la filière électrique car les batteries évoluent) qui répond aux problèmes d'intermittence, de stocka...

le 30/12/2012 à 10:57
Signaler
Bien vu ! Et merci pour les excellents lien !

à écrit le 29/12/2012 à 12:32
Signaler
STOP EOLIEN ! Energie non rentable et qui ravage nos régions. Qu'ils les installent près des décharges publiques ou des zones industrielles. Industrie en décroissance forte qui ne marche que par des lobbying pas nets et des subventions publiques.

le 29/12/2012 à 13:17
Signaler
Ton post est intéressant : il fonctionne quasi parfaitement pour le nucléaire. " STOP NUCLEAIRE ! Energie non rentable et qui ravage nos régions. Industrie en décroissance forte qui ne marche que par des lobbying pas net et des subventions publiques"...

le 30/12/2012 à 0:42
Signaler
@aka : avant de faire de l'idéologie, il faudrait vous documenter sur les MSFR (ou réacteur rapide à sels fondus) qui sont probablement le futur d'un nucléaire propre, non risqué, non proliférant (pas d'uranium utilisé ni de plutonium produit, juste ...

le 30/12/2012 à 9:49
Signaler
Vous idéalisez un peu trop les choses Paulo. "Propre, non risqué, non proliférant etc." c'est bon pour la pub ! Pour que ce type de filière soit efficiente il faut une combinaison de procédés ce que ne font pas les chinois. Cà ne résoud pas tous les ...

le 30/12/2012 à 14:08
Signaler
@ Paulo : Les promesses de l'industrie du nucléaire n'on jamais été autre chose que de l'enfumage a subventions étatique. Effectivement les USA et le Chinois on déjà de l'énergie bon marché grâce au charbon et au gaz de schiste. Le nucléaire a un coû...

à écrit le 28/12/2012 à 20:47
Signaler
Enfin de bonnes nouvelles des ENr ... qui ne sont pas du vent ! Concernant les records de production de l'éolien en France au mois de décembre visibles sur le site de RTE (ECOMIX) ,ils sont le révélateur de la maturité du secteur n'en déplaise aux é...

le 29/12/2012 à 3:58
Signaler
Oui, j'ai vu un atelier rue du bac où des enfants en construisaient des éoliennes... Sinon, les autres, on les importe aussi. Vous connaissez les chiffres? Non? Et les combustibles et centrales nécessaires uniquement à leur fonctionnement ou plutôt l...

le 29/12/2012 à 9:16
Signaler
Équation ou pas , chaque Kw produit par les ENr nous permet d'affirmer un savoir faire et d'amorcer cette timide sortie des énergies fossiles qui ont constitué pour les pays occidentaux comme les nôtres plusieurs décennies d?insouciance voire la rais...

le 29/12/2012 à 23:23
Signaler
@ Simple citoyen : déjà il est très difficile d'être compétitif avec l'éolien qui atteint par exemple 42 $ le MGWh au Brésil qui n'a pourtant pas un un régime de vent exceptionnel : http://www.bloomberg.com/news/2012-12-14/four-developers-sign-wind-c...

le 30/12/2012 à 0:48
Signaler
@bioman : il faut sortir des objectifs du tout ENr ... C'est une utopie car les couts de développement nous mettent hors jeu pour continuer à disposer d'une énergie à bon prix, et qui plus est qui n'est pas stable dans le réseau. Les allemands en rev...

le 30/12/2012 à 10:54
Signaler
@ Paulo : L'énergie à bon prix n'est pas celle de l'EPR et encore moins les filières Gen IV et les aides à l'éolien ne sont pas définitives (voir exemple entre autres en Espagne et taxes sur les Enr etc qui n'y empêche pas le dévelopement du solaire ...

le 30/12/2012 à 10:54
Signaler
@ Paulo : L'énergie à bon prix n'est pas celle de l'EPR et encore moins les filières Gen IV et les aides à l'éolien ne sont pas définitives (voir exemple entre autres en Espagne et taxes sur les Enr etc qui n'y empêche pas le dévelopement du solaire ...

le 31/12/2012 à 10:33
Signaler
On parle bcp du nucléaire mais savez vous que la facture totale énergétique de la France sur les douze derniers mois de septembre 2011 a septembre 2012 frôle la barre des 67 milliards d?euros, soit une forte hausse, de plus de 18%. À elle seule la fa...

à écrit le 28/12/2012 à 19:18
Signaler
s'agit il de puissance installées ou de puissances corrigées du taux de disponibilité ?? Si ce sont les puissances nominales l'éolien ne représente que 25% du gaz environ à vcause de son médiocre rendement

le 29/12/2012 à 12:21
Signaler
Les rendement a Fukushima ou Tchernobyl sont moins médiocres? La France fait tout pour finir de la même façon. Les EnR y sont bridés et on trouve encore le moyen de se plaindre que ses technologies sont importées de pays qui eux y investissent massi...

le 29/12/2012 à 23:28
Signaler
Le taux de charge moyen de l'éolien offshore et onshore actuel est de plus de 30%. Le rendement d'une centrale nucléaire d'environ 30% et moins sur son cycle complet de production, celui d'un moteur thermique courant d'environ 25% et le rendement de ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.