Air Liquide investit dans le stockage de l'hydrogène sous forme solide

Air Liquide a annoncé, jeudi 18 avril, son entrée dans le capital d'Hydrexia. Cette start-up australienne a développé une technologie de stockage de l'hydrogène sous forme solide.
BLOOMBERG
BLOOMBERG (Crédits : BLOOMBERG)

Rendre le stockage de l'hydrogène plus efficace, plus fiable et moins coûteux. C'est la promesse d'Hydrexia, spin-off l'Université du Queensland dont la création remonte à 2006. Pour relever ce pari, ses équipes ont opté pour « l'hydrure », un alliage de magnésium sous forme solide. Découverte en 1975, cette technologie ne s'était jamais imposée jusqu'ici en raison d'un coût élevé de production. Une situation désormais corrigée par la start-up australienne dont l'innovation s'adresse à plusieurs secteurs de l'industrie comme la sidérurgie, la chimie ou le verre.

Remplacer les bouteilles d'hydrogène

Des clients à qui Air Liquide pourra donc livrer de l'hydrogène sous forme solide plutôt que stocké dans des containers ou des bouteilles. « Le stockage sous forme d'hydrure de magnésium devrait nous permettre d'offrir à nos clients industriels une solution particulièrement novatrice » se félicite - dans un communiqué - François Darchis, Directeur de la société Air Liquide. Au-delà de son aspect innovant, c'est bien la meilleure compétitivité présumée de cette technologie qui devrait lui permettre de concurrencer les procédés de stockage existants

 

Cleantech Republic

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 10/07/2013 à 5:18
Signaler
Une PME (McPhy) fait la même chose en France. pourquoi Air liquide va chercher à l'autre bout du monde, ce qu'elle peut trouver en France ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.