Deux Français et un Allemand, prix Nobel de médecine

Le prix Nobel de médecine a récompensé hier les travaux de chercheurs travaillant sur les fléaux des temps modernes : le sida avec les Français, Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, et le cancer avec l'Allemand Harald zur Hausen. Les deux scientifiques français ont été couronnés pour avoir découvert le virus immunodéficitaire (VIH), responsable du sida et qui a déjà tué 25 millions de personnes à travers le monde, ont indiqué les attendus du comité Nobel à Stockholm.Dans ses recherches séparées, l'Allemand a identifié le virus responsable du cancer du col de l'utérus qui touche chaque année 500.000 femmes dans le monde.La découverte de Mme Barré-Sinoussi, 61 ans, et du professeur Montagnier, 76 ans, " a été essentielle à la compréhension actuelle de la biologie de cette maladie et à son traitement antirétroviral ", selon le comité, qui ne mentionne pas le professeur américain Robert Gallo, souvent considéré comme le codécouvreur avec Luc Montagnier du rétrovirus. La maladie a fait son apparition en 1981 et la polémique entre les deux professeurs sur la paternité de la découverte avait débordé sur un différend entre Washington et Paris. Mais pour le Nobel, pas question de raviver la polémique. Luc Montagnier a dédié sa récompense " à tous les malades du sida " et annoncé un " vaccin thérapeutique " d'ici à quatre ans.
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.