Les services résistent, mais à budget réduit

Les Français ne renoncent pas facilement aux petits plaisirs de la vie. Certains services sont devenus pour eux incontournables, crise ou pas crise. C'est le cas des télécoms, fixes ou mobiles (Internet inclus) qui restent globalement en croissance en 2008. Une résistance relative qui tient notamment au taux important des dépenses forfaitisées dans le cadre d'abonnements. Certes, les consommateurs semblent plus vigilants sur leurs dépassements de forfaits, mais il n'y a visiblement pas de mouvement en faveur des cartes prépayées qui, par opposition au forfait, permettent de mieux contrôler l'évolution d'un budget. Et il faut que la conjoncture décroche plus fortement, comme en Espagne, pour que les télécoms ne soient plus épargnés. Pour d'autres types de services, les consommateurs n'hésitent pas à glisser vers une gamme inférieure afin de continuer à consommer. C'est le cas dans le transport aérien où la clientèle passe de l'avant de l'appareil (la classe affaires) à l'arrière (économique). Certains clients se reportent même vers le train pour les trajets les plus courts. Air France vient ainsi d'annoncer que ses deux grands sujets de préoccupation sont la chute du trafic domestique et du fret, ce dernier étant corrélé à la conjoncture.préférence pour le skiPour leurs vacances, les Français semblent privilégier les destinations les plus proches et donc moins chères. Ce serait l'une des raisons du succès du ski cet hiver, au détriment des destinations soleil qui sont en chute d'environ 10 %.Dans la restauration aussi, les clients se tournent vers des gammes inférieures à celles qu'ils fréquentaient quelques mois auparavant. La restauration rapide, McDonald's en tête, gagne actuellement des parts de marché grâce à une croissance comprise entre 8 % et 12 %. Tandis que les établissements de gamme moyenne reculent de 7 à 10 %. Ces derniers sont contraints d'ajuster leurs prix pour reconquérir leurs clients. Le Groupe Flo lancera en mars une offre dédiée aux familles et donnant droit à une baisse de 20 % sur l'addition. nré

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.