LES PRIORITÉS TCHÈQUES

 |   |  155  mots
Le premier dossier que devra traiter Karel Schwarzenberg est le conflit israélo-palestinien : avant même le début de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza, le diplomate tchèque avait déjà annoncé son intention de renouer avec les efforts déployés sur la scène internationale par la Tchécoslovaquie « post-révolution de velours », en organisant une conférence à Prague sur la Palestine. La présidence tchèque s'est aussi fixé comme priorité la recherche d'une indépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. Elle veut enfin une concertation dans la lutte contre la crise financière, la poursuite du partenariat transatlantique et des progrès dans l'élargissement de l'Europe aux pays des Balkans, Croatie en tête. Mais la diplomatie de son pays espère surtout traverser ces six mois sans trop de problèmes, « tranquillement », « même sans forcément quelque chose de visible ». C. D.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :