Nombreux incidents entre les Serbes de Bosnie et l'Ifor

 |   |  189  mots
Entre 3.000 et 6.000 personnes auraient été exécutées par les troupes des Serbes de Bosnie l'été dernier dans l'ex-enclave de Srebrenica. A partir d'aujourd'hui, les soldats de l'Ifor vont accélérer leurs recherches pour découvrir les charniers, mettant en évidence les massacres perpétués sur les ordres de Karadzic et Mladic, qui risquent d'être rapidement traduits devant le Tribunal pénal international, siégeant à La Haye, pour crime contre l'humanité. Et cela, même si ces deux inculpations risquent de poser des problèmes politiques majeurs avant les élections présidentielles prévues le 14 septembre en Bosnie. Les Serbes privés de leurs chefs - Karadzic, contraint et forcé, s'est retiré de la course électorale - peuvent être tentés de dénoncer les accords de Dayton. Ce week-end, les incidents se sont multipliés entre l'armée serbe et les soldats de l'Ifor. Les troupes américaines en Bosnie et les Serbes ultranationalistes ont vécu leur plus grave face-à-face dans l'est du pays, au cours duquel les Serbes ont menacé d'abattre des hélicoptères de l'Otan, a reconnu, hier, l'Ifor.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :