Les entreprises en manque de crédits

Depuis la crise des subprimes en août, les banques françaises ont considérablement resserré leurs conditions de crédit. Et les entreprises en subissent le contrecoup. Brutalement, tous leurs instruments habituels de financement ont disparu. Il n'est plus question d'émettre un billet de trésorerie, tandis que les demandes de crédits bancaires sont regardées à la loupe. Les plus grands groupes, assis sur des bilans solides, arrivent à résister sans trop de casse. Mais le durcissement frappe de plein fouet les petites entreprises qui se voient refuser des prêts ou imposer des conditions de plus en plus dures. D'autant qu'elles subissent parallèlement la pression de leurs clients qui, pour remplacer les banques défaillantes, allongent leurs délais de paiement. Par ailleurs, pour améliorer leurs bilans de fin d'année, les banques semblent avoir été tentées de réaliser des plus-values avec leurs participations industrielles.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.