Les choix de GEC pèsent sur l'avenir de GEC Alsthom

 |   |  90  mots
George Simpson, qui vient de succéder à lord Weinstock à la tête du grand électronicien britannique GEC, a dévoilé sa nouvelle stratégie. Désireux de se désengager des filiales qu'il ne contrôle pas, il discute avec Alcatel Alsthom de l'avenir de GEC Alsthom, présent dans le ferroviaire, le naval et l'énergie. GEC veut développer sa filiale d'électronique de défense Marconi : candidat à la reprise de Siemens Défense, il espère encore la privatisation de son allié Thomson-CSF. ÉVÉNEMENT Voir Marché

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :