Les banques françaises restent solides

Les banques françaises se portent bien et même très bien. C'est en substance le message délivré par Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et président de la Commission bancaire, lors de la présentation vendredi, du rapport de la Commission sur l'année 2006. Les chiffres globaux témoignent de la bonne santé du système bancaire français. L'année dernière, le produit net bancaire de l'ensemble des établissements de crédit a grimpé de 15,4 %, à 103,3 milliards d'euros, et le résultat net part du groupe avec un chiffre cumulé de 37,9 milliards a fait un bon de 40,9 %. Le gouverneur n'en a pas moins souligné que le tassement des marges se poursuivait avec une marge bancaire globale de 1,46 % contre 1,55 % en 2005.MEILLEURE TARIFICATION DES RISQUES ENCOURUSChristian Noyer a aussi pointé du doigt la décélération de la croissance des résultats de la banque de détail au premier trimestre de cette année. Cette diminution a été compensée en partie par la bonne tenue de la banque de financement et d'investissement, de la banque privée, de la gestion d'actifs et des financements de LBO (rachat d'entreprise avec effet de levier).Si Christian Noyer reconnaît que les banques utilisent toutes les techniques leur permettant de sortir les créances de leurs bilans (titrisation, dérivés de crédit), il estime qu'elles doivent demeurer très vigilantes sur le contrôle des risques et de ne pas hésiter à le renforcer. Selon lui, la robustesse des bilans passe aussi par une meilleure tarification des risques encourus et par un niveau de fonds propres suffisants. Et de faire aussitôt référence à Bâle II, le nouveau ratio de solvabilité des banques qui se traduit notamment par la mise en oeuvre de système de notation interne sur les risques.À cet égard, la Commission bancaire a lancé une série d'évaluations des systèmes et des modèles mis en place par les banques. Mais Christian Noyer indique que des améliorations peuvent encore être apportées.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.