La CDC défendue devant les députés

Après les auditions, il y a quinze jours, des patrons de La Poste et de la Banque Postale sur la banalisation livret A, c'était hier au tour du directeur général de la Caisse des dépôts et consignation (CDC), Augustin de Romanet, et du président de la commission de surveillance de la CDC, Michel Bouvard, de défendre les intérêts de l'établissement public et du financement du logement social, assuré par le livret A, devant les députés.Devant les membres de la commission des Finances de l'Assemblée, Michel Bouvard a dénoncé devant ses pairs (il est lui-même député) la proposition figurant dans le rapport de Michel Camdessus visant à créer un nouvel établissement public autonome pour gérer les fonds collectés par le livret A. Une mission actuellement dévolue à la CDC." Une telle proposition est non seulement inutile mais aussi inacceptable et contre-productive car elle soustrairait les fonds d'épargne de la surveillance législative qui s'exerce aujourd'hui par la commission de surveillance " , a-t-il déclaré. De son côté, le directeur général de la Caisse, Augustin de Romanet, a souligné l'importance de garantir la pérennité et l'augmentation des ressources issues de la collecte du livret A et destinées à financer le logement social. Évoquant la proposition de Michel Camdessus d'introduire une centralisation partielle de la collecte - 70 % seraient gérés par la caisse, 30 % resteraient dans le bilan des banques - au lieu d'une centralisation à 100 % à la CDC comme c'est le cas actuellement, Augustin de Romanet demande qu'elle soit encadrée par la loi. " Si les pouvoirs publics retenaient la recommandation de Monsieur Camdessus de procéder à une centralisation partielle, au même taux, du Livret A et du livret de développement durable [ex-Codevi, Ndlr] " En d'autres termes, le patron de la Caisse juge indispensable qu'en contrepartie, la loi garantisse un minimum à cette clé de répartition entre son établissement et les banques. L'objectif pour lui est de pouvoir moduler le niveau de centralisation de la collecte du livret A au gré des besoins du logement social. Par ailleurs, le patron de la Caisse des dépôts a également émis l'idée d'adjoindre au financement du logement social la collecte issue des livrets d'épargne populaire (LEP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.