Digitaleo s'investit dans le marketing mobile

 |   |  327  mots
Digitaleo a décidé de lancer un plan d'investissement de 1,8 million d'euros sur trois ans. Une somme importante pour cette jeune entreprise rennaise née en 2004 puisque son chiffre d'affaires s'est élevé l'an dernier à... 1,7 million d'euros. « Mais fin 2009, nombre de nos projets en R&D ont porté leurs fruits nous permettant de proposer davantage d'applications [d'envois et réceptions de SMS, de créations de sites mobiles de gestion de rendez-vous, d'enquêtes multicanaux, Ndlr], assure Jocelyn Denis, président de la société. Parallèlement, le marché du marketing mobile s'élargit. Nous devons nous donner les moyens de répondre à la demande. »Fin 2011, l'équipe de Digitaleo devrait compter une cinquantaine de salariés (20 aujourd'hui), avec deux fois plus d'ingénieurs et cinq fois plus de commerciaux. Pour la première fois présente au salon MD Expo (marketing direct), qui se tient jusqu'à ce jeudi soir à Paris, porte de Versailles, la PME veut aussi élargir sa clientèle. « Nos applications permettent aux entreprises, associations, organisations représentatives, magasins, collèges, etc., d'interagir rapidement avec leurs clients ou adhérents via les supports mobiles, explique Jocelyn Denis. Nous avons débuté, il y a six ans, avec les concessionnaires automobiles. Aujourd'hui, nous comptons 1.200 clients de tous horizons et de toute taille. »cap sur les émergentsPrésente aux États-Unis via une filiale commerciale basée à Detroit, Digitaleo compte aussi accentuer son internationalisation, notamment dans les pays émergents. Soutenue par Oséo, la PME compte bien « continuer à prendre de l'avance ». « Finalement, nous avons peu de concurrents qui nous ressemblent et proposent des outils aussi simples d'accès sur la base d'un abonnement et d'un paiement par nombre de SMS envoyés », note Jocelyn Denis. Actuellement, les équipes de R&D de la PME travaillent sur un projet de «  plate-forme marketing numérique multimédia ». De quoi permettre à Jocelyn Denis de tabler sur 10 millions d'euros de chiffre d'affaires fin 2013 (2,8 millions prévus en 2010). Anne-Laure Grosmolard, à Rennes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :