EADS surfe sur la vague du Salon de Farnborough

 |   |  266  mots
« Surpris par la vitesse de la reprise », le directeur financier d'EADS, Hans-Peter Ring ne s'attendait pas à une telle augmentation des commandes aussi tôt dans l'année. Un commentaire fait lors de la publication des résultats semestriels du groupe... en recul avec une activité en baisse de 3 % à 11,53 milliards d'euros et un résultat net en chute de 61 % à 82 millions d'euros, en raison notamment d'effets de change exceptionnels négatifs. Le groupe franco-allemand a surtout relevé ses objectifs pour 2010 et sur ce point il a été entendu par le marché : le titre a gagné 3,38 % vendredi. C'est bien le nombre important de commandes enregistrées par le géant européen lors du Salon de l'aéronautique de Farnborough il y a 15 jours qui rend le marché optimiste. Le groupe table désormais sur plus de 44 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour l'ensemble de 2010, contre environ 42,8 milliards, c'est-à-dire l'équivalent de l'activité de 2009, annoncés auparavant. La production des avions moyen-courriers de la famille A320 (mono-couloirs), va être remontée progressivement jusqu'à 40 appareils par mois d'ici 2012, contre 34 actuellement. Airbus espère ainsi prendre plus de 400 commandes brutes d'avions cette année, contre 250 à 300 attendus auparavant. Ce fleuron de l'industrie est porté par le rebond du trafic aérien, lui-même soutenu par une forte croissance en Asie. Nouvelle moins réjouissante : le métier défense du groupe porte les inquiétudes « compte tenu du sévère réexamen des budgets publics actuellement en cours sur nos marchés nationaux », explique Louis Gallois, le président exécutif de la société. Mathias ThépotLA VALEUR À SUIVRE+ 3,38 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :