Avec l'iPad mini, Apple soigne sa marge

 |   |  279  mots
La tablette est chère. Délibérément. De fait, Apple n’a pas souhaité se priver d’une confortable marge en lançant son iPad mini. Selon une étude de la société d’étude IHS iSuppli, l’iPad mini coûterait 188 dollars à fabriquer. Et ce, alors que cette tablette est commercialisée à partir de 329 dollars aux Etats-Unis et 339 euros en France. Apple ne se met toutefois pas la différence (141 dollars) dans la poche, puisque les estimations d’iSuppli ne prennent pas en compte l’intégralité des coûts associés aux produits, comme la recherche-développement ou le transport.Selon cette étude, le premier poste de coût de la mini-tablette serait l’écran tactile. Doté d’une diagonale de 7,9 pouces, il coûterait 80 dollars, soit 43% de la facture totale. La mémoire, en revanche, permet à Apple s’accroître très confortablement sa marge. Selon ISuppli, les puces de 16, 32 et 64 Go lui coûte près de 15,5, 31 et 62 dollars, alors que les iPad mini 32 Go et 64 Go sont vendus 429 et 529 dollars.Confirmation stratégiqueAvec l’iPad mini, Apple aura vraisemblablement une marge brute bien plus élevée qu’avec le tout premier iPad. Et pour cause, iSuppli avait par le passé évalué son coût à 316 dollars, pour un prix de vente de 499 dollars.Cette étude vient confirmer la stratégie d’Apple avec sa nouvelle mini-tablette. Comme l’expliquait La Tribune, l’iPad Mini veut séduire le grand public, mais n’a pas vocation à rentrer dans une guerre des prix avec ses deux concurrents Nexus 7 et Kindle Fire d’Amazon, commercialisés à 199 euros. En clair, Apple affiche ainsi sa confiance en lui.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :