C3 Technologies équipe les bolides de la mer

 |   |  270  mots
POITOU-charentes/nautismeLes formules 1 de la mer doivent (presque) toutes à C3 Technologies une partie de leurs bons résultats. Aussi bien les vainqueurs du dernier Vendée Globe que le « Maxi Banque Populaire » qui a pulvérisé le record de la traversée de l'Atlantique. Implantée à La Rochelle (Charente-Maritime), la jeune société est spécialisée dans la conception et la production de pièces hydrodynamiques pour le nautisme (foils, safrans, quilles et trimers, partie arrière de la quille, etc.). « Nous travaillons sur des pièces très techniques en composite qui demandent précision, légèreté et fiabilit頻, précise Jean-Marc Buignet, directeur de C3 Technologies.cellule de rechercheLa société est une émanation du Centre de recherche pour l'architecture et l'industrie nautiques (Crain) dont elle était le département composite depuis 1995. Au départ, très axée sur les bateaux français en lice pour la Coupe de l'America, cette cellule de recherche s'est ensuite ouverte aux multicoques de 60 pieds, puis aux grands multicoques (« Club Med » ou « Geronimo »). De plus en plus autonome, le département composite s'ouvre sur d'autres activités comme le ferroviaire, le médical ou le sport de haut niveau. Il conçoit un kayak qui participe aux Jeux olympiques de 2000, à Sydney. En 2008, il coupe le cordon ombilical tout en continuant à travailler en synergie avec le Crain pour devenir C3 Technologies. La société (six salariés) réalise un chiffre d'affaires de 750.000 euros. Elle investit dans un centre d'usinage numérique et un autoclave. Le but est de gagner encore en autonomie et d'internaliser la production. Thierry Thomas, à Poitie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :