Barack Obama, attendu vendredi matin à Copenhague, a su ména...

Barack Obama, attendu vendredi matin à Copenhague, a su ménager ses effets. À défaut de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre ? Washington propose une baisse de 4 % seulement d'ici 2020 ? Barack Obama arrive avec une hotte à demi remplie de dollars. Sa secrétaire d'État Hillary Clinton a annoncé jeudi matin que les États-Unis étaient prêts à participer à une enveloppe globale de 100 milliards de dollars par an d'ici à 2020, à condition que les pays émergents s'engagent sur des objectifs contraignants.Barack obama,le très attendu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.