Quand les élus sont aménageurs

 |   |  249  mots
La polémique qui s'était nouée autour de l'élection de Jean Sarkozy à la tête de l'Epad (Établissement public d'aménagement de La Défense) rappelle que les élus locaux sont amenés à présider de nombreuses structures, à cause de leur mandat. Il y a bien sûr les structures directement en prise avec la vie quotidienne communale, comme la caisse des écoles ou les syndicats organisant la collecte et le traitement des ordures ménagères, ou la distribution d'énergie et d'eau. Depuis le vote de la loi hôpital, patients, santé et territoires de cet été, c'est un élu ou une personnalité qualifiée qui doit également présider le conseil de surveillance des hôpitaux.exemplesMais au-delà, les élus locaux supervisent aussi souvent les structures d'aménagement du territoire et d'urbanisme. Surtout quand il s'agit de projets essentiels au développement économique d'un territoire. Ainsi la société publique locale d'aménagement de Lyon Confluence est-elle présidée par le sénateur maire de Lyon, Gérard Collomb. À Marseille, EuroMéditerranée, qui a pour ambition de « placer Marseille au niveau des plus grandes métropoles européennes », est présidé par Guy Teissier, député des Bouches-du-Rhône et maire des IXe et Xe arrondissements de Marseille. Tandis que le député-maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, est président de la Samoa, société publique locale d'aménagement qui pilote le projet de l'île de Nantes. S. T.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :