Pour 2011, rien n'est réglé si l'Espagne ou la Belgique flanchent

1 mn

2013 est un horizon lointain pour les marchés financiers. Le mécanisme de stabilité financière soutenu par Berlin ne donne en effet aucune réponse pour les problèmes qui pourraient surgir d'ici là. Le Portugal est bien parti pour demander l'activation de l'actuel Fonds européen de stabilité financière (FESF) de 750 milliards d'euros. Un montant qui risque de ne pas être suffisant si l'Espagne, la Belgique ou l'Italie sont en difficulté. La zone euro doit emprunter 863 milliards d'euros en 2011, contre 900 milliards d'euros en 2010, mais le coût pourrait s'avérer plus élevé en fonction du taux. R. Ju.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.